luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Chronique littéraire : rencontre avec l’auteur Jean Roncenelle

Dernièrement nous avons rencontré l’auteur Jean Roncenelle, qui a bien voulu répondre à quelques questions pour "Luchon Mag".



Samedi 11 Février 2017
Robert Linas


Jean Roncenelle lors d'une dédicace de l'un de ses romans
Jean Roncenelle lors d'une dédicace de l'un de ses romans
Dernièrement nous avons rencontré l’auteur Jean Roncenelle, qui a bien voulu répondre à quelques questions pour "Luchon Mag".

Vous avez quitté les terrains de jeux des coteaux lyonnais à l’âge de 8 ans pour aller écumer les cours de récréation des collèges tunisiens pendant 6 ans avant de percer vos boutons de puberté de la seconde à la terminale au lycée Rascol d’Albi. Les 5 années suivantes vous parcourez les campus universitaires, scientifiques toulousains et bordelais avant d’entrer à France Télécom en 1981, entreprise où vous travaillez encore actuellement après des séjours en Guadeloupe et Guyane. Quel riche parcours !  Depuis 2055 vous vous êtes mis à l’écriture alors que rien ne vous y disposait quelles ont été vos motivations ?


En effet je fus surpris moi-même et c’est une pulsion qui a libéré en moi ce désir de création alors que j’arrivais au fameux tournant de la quarantaine.

Pourquoi le choix de l’écriture alors que vous auriez pu vous mettre au dessin, à la peinture ?

Là non plus je n’ai pas d’explication c’était comme si une force venue de l’au-delà me poussait et m’inspirait. Au début j’écrivais mes pensées comme elles venaient, sans liens logiques apparents.

Une sorte d’écriture automatique ?

Oui on peut dire cela. J’ai mis ça aussi sur le compte du stress, d’un cerveau trop plein qui cherche à se libérer. En tout cas j’ai constaté qu’écrire me faisait du bien, c’était comme u exutoire, un défoulement. Je ne sais pas comment ça se passe chez les vrais écrivains, comment leur vient l’inspiration.

Vous avez publié votre premier roman en 2005, il s’agissait de "Double je", il était écrit à la première personne, était-ce un roman autobiographique ?

Pas du tout, j’ai utilisé la 1ère personne pour rendre cette histoire véridique, c’est tout. Certains ont cru qu’il s’agissait d’un journal intime.

Après le succès de ce premier roman publié aux Editions Brumerge vous ne vous êtes pas arrêté là ?

J’avais pris goût à l’écriture et voyant que je ne m’en sortais pas trop mal, que ce premier essai avait eu du succès j’ai enchaîné avec "Vous avez un nouveau message".

Votre écriture s’est affirmée et on sent à l’aise. L’intrigue est bien menée et le sujet d’actualité.

A l’heure où presque tout le monde est informatisé, il était aisé d’imaginer un personnage influencé par les messages qu’il reçoit d’une certaine Evelyne.

En 2013 vous publiez "La Revanche d’Adam et Eve" et en 2015 "Dog Brother", cette fois-ci un roman noir de 380 pages aux éditions "Un autre Reg’Art". De quoi s’agit-il ?

En quelques mots d’un choc des cultures où se mêlent espionnage, manipulation, coups de théâtre démontrant que les apparences sont parfois trompeuses. Mais je ne vous dévoilerai pas tout. Il faut que le lecteur en ait le plaisir et la surprise.

Tous vos romans sont des romans d’intrigues qui prouvent que vous avez une sacrée imagination, ce n’est pourtant pas dans votre quotidien que vous puisez les idées.

C’est vrai j’aime les situations très compliquées et c’est ce que recherchent mes lecteurs dans mes productions. Ils se disent en commençant "alors, qu’est-ce qu’il a bien pu inventer cette fois".

Vos livres ont tous plus de 300 pages comment faites-vous pour trouver le temps de les écrire ?

Je prends sur mes temps de loisir et sur mon sommeil.

Merci et bonne continuation Jean Roncenelle, mais pourquoi ce pseudo ?

C’est une longue histoire que je dévoilerai lors d’un prochain entretien...

Chronique littéraire : rencontre avec l’auteur Jean Roncenelle

Robert Linas
Robert Linas

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique