luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Coup de gueule. Lire des poèmes, jouer du violon : comme sur un chantier ?

N'était-il pas possible, le temps de cette matinale (3/4 d'heure) d'arrêter ce va-et-vient d'engins devant le kiosque des Thermes ?



Mercredi 5 Juillet 2017
Paul Tian


(Photo © Paul Tian)
(Photo © Paul Tian)
Ce mercredi matin avait lieu la première partie des Matinales au kiosque des Thermes en hommage à Charles Baudelaire dont on célèbre cette année le 150ème anniversaire de sa mort.

Accompagnée de son violon, Natacha Triadou a lu six poèmes des "Fleurs du Mal", seule œuvre publiée de son vivant par cet immense poète du XIXème siècle (lire ici).

Une lecture en musique… perturbée par le va-et-vient des engins déplaçant les plots devant le kiosque des Thermes pour sécuriser, dans le cadre du plan Vigipirate, l’édition 2017, ce week-end de l’Aneto Trail.

Lire des poèmes, interpréter au violon des œuvres de grands musiciens nécessitent, vous l’admettrez volontiers, le moins de bruit possible, même quand on se produit en extérieur !

Le spectacle de ce matin n’a duré que trois-quarts d’heure ! N’était-il pas possible de différer ce transport de plots le temps de cette courte matinale ?
La culture demande aussi du respect…

Bien entendu, ce coup de gueule ne concerne pas les employés municipaux qui ce mercredi matin, ne faisaient qu'effectuer leur mission...

La violoniste Natacha Triadou, ce mercredi matin, au kiosque des Thermes (Photo © Paul Tian)
La violoniste Natacha Triadou, ce mercredi matin, au kiosque des Thermes (Photo © Paul Tian)

Paul Tian
Paul Tian


1.Posté par Bécarre le 05/07/2017 20:53
Je pense que ce genre manifestation devient impossible en plein air.
La dernière fois que j'ai assisté à un concert au kiosque. J'avais été écoeuré du comportement des badauds irrespectueux et, surtout incultes qui venaient s'agglutiner sur les barrières et d'aller de leurs commentaires à la c..
Pour les engins, cela prouve la bonne concertation entre les divers services...
Un petit coup de GSM des employés à leur hiérarchie n'aurait pas été de trop non plus...

2.Posté par Nadyne Vern-Frouillou le 05/07/2017 21:13
Non ! ce n'est pas vrai ... Je suis scandalisée . Quel manque de respect pour les artistes et le public. Besoin sérieux de coordination entre les manifestations et les chantiers . ça s'appelle passer la culture au rouleau compresseur.

3.Posté par fraisse le 06/07/2017 08:59
Si les engins avaient arrêté vous auriez trouvé encore a redire que les travaux n'avançaient pas ! jamais content

4.Posté par Paul Tian le 06/07/2017 14:05
@Fraisse
en tout cas moi j'étais là pour cette première matinale et je n'ai pas été le seul à être dérangé par le bruit des engins. Je pense que ce n'était quand même pas extraordinaire de pouvoir interrompre 3/4 d'heures non pas les travaux comme vous dites, mais la mise en place des plots pour le plan vigipirate. S vous lisez bien l'article, il n'a jamais été question des travaux en cours sur la toiture des Thermes Chambert. Donc, je n'aurai jamais pu dire que "les travaux n'avançaient pas"...
Bien à vous.

5.Posté par MDR le 06/07/2017 21:40
...Si les engins avaient arrêté vous auriez trouvé encore a redire que les travaux n'avançaient pas ! jamais content ...

Drôles de travaux!
Encore un qui se permets d'aboyer sans savoir lire de quoi il s'agit...
Et... qu'on n'aura certainement pas la chance de rencontrer dans une manifestation culturelle :-)

6.Posté par Occitanie le 08/07/2017 07:41
Si la Reine des Pyrénées a oublié l'étiquette, elle pourra les consulter en ligne sur Wikipedia. Là on peut lire : "Dans les pays européens, le respect de l'étiquette implique par exemple : ... d'éviter de déranger autrui avec des bruits inutiles" (source: Wikipedia)

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique