luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Délégataire du Casino aux Thermes Chambert, la SFC publie des comptes semestriels "en forte progression"

Dans une note de conjoncture, la société néerlandaise de courtage "Degiro" analyse les "bons" comptes semestriels de la Société Française de Casinos (SFC).



Lundi 7 Août 2017
Par la rédaction


Pascal Pessiot, PDG de la SFC et le maire Louis Ferré lors de la signature de la délégation de service public pour le Casino (Photo : archives Luchon Mag)
Pascal Pessiot, PDG de la SFC et le maire Louis Ferré lors de la signature de la délégation de service public pour le Casino (Photo : archives Luchon Mag)
Dans une note de conjoncture, la société néerlandaise de courtage "Degiro" analyse les "bons" comptes semestriels de la Société Française de Casinos (SFC).
Pour rappel la SFC est délégataire du futur Casino de Luchon qui doit être transféré aux Thermes Chambert.

Selon cette note de "Degiro" les comptes semestriels 2016-2017 de la SFC sont en forte progression et démontrent "sa capacité à redynamiser et à améliorer les indicateurs de gestion opérationnelle des casinos intégrés au groupe".
Le chiffre d’affaires semestriel de la SFC est en hausse de 25,4%.

"Cette dynamique interne, supérieure à la tendance constatée sur le marché, valide le savoir-faire du groupe pour renforcer l’attractivité de ses établissements" poursuit "Degiro".

Au 30 avril 2017, "la trésorerie disponible ressort à 1,7 M€… et couvre largement les échéances financières les plus proches et permet de poursuivre les investissements de croissance dans de bonnes conditions…"

Cette note précise que le "Casino de Luchon est dans l’attente de son autorisation de jeux, l’enquête publique venant de se terminer" et que l’ouverture est prévue en juin 2018.

Un groupe qui est également "en veille active sur la reprise ou le rachat de nouveaux établissements en France et à l’étranger, afin de poursuivre sont expansion…"

Une analyse qui ne manquera pas de rassurer certains luchonnais sur la capacité financière de la SFC à s’investir dans le futur établissement de jeux des Thermes Chambert mais qui n’aura aucune incidence sur les opposants au transfert du Casino de son lieu historique…

Selon le site de la SFC, les travaux devraient débuter cet automne avec à la clé 18 emplois lors de l’ouverture en juin prochain et 27 à l’horizon 2021. Des emplois qui seront recrutés localement, à l’exception de ceux de la direction.

A lire sur "Luchon Mag"


C'est aux Thermes Chambert que devrait ouvrir en juin 2018 le futur Casino de Luchon... (Photo : archives Luchon Mag)
C'est aux Thermes Chambert que devrait ouvrir en juin 2018 le futur Casino de Luchon... (Photo : archives Luchon Mag)

Par la rédaction
Par la rédaction


1.Posté par Ferré Marie Chantal le 07/08/2017 18:41
Voilà une annonce venu miraculeusement et qui voudraient bien influencer l'opinion. Qui est cette société néerlandaise de courtage qui arrive avec
des chiffres providenties?? . La SFC a des dettes cela reste une réalité, nous devons garder cette donnée mémoire et nous devons laisser les tentatives de
manipulation passer au dessus de nos têtes.
Pour l'instant nous attendons les résultats de l'enquête administrative qui, nous l'espérons ira dans le sens de la sagesse et de la raison. J'insiste
sur le fait que sans clientèle thermale et touristique, le casino tournera à vide cela me semble une évidence.
On reparle des fameux emplois dont la fourchette naviguait entre 17 et 30 si je me souviens bien et qui aujourd'hui se limite à 17!!!
Tout cela me semble de la poudre aux yeux et je ne pense pas que les Luchonnais se laisseront emballer par des chiffres plus qu'abstraits, et que le lieu de
transfert du casino les séduira davantage.
Ou y aurait il une tentative d'influence à l'intention de ceux qui auront à décider de la faisabilité ou non de cette mutation grotesque.
A leur place je n’affûterai pas encore les ciseaux destinés à couper le ruban d'inauguration!!!

2.Posté par Lauwers Marianne le 07/08/2017 20:00
"A l'horizon 2021"... définition relevée par notre chère Anne Roumanof : "Horizon" : "Ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure qu'on avance...".
A méditer...

3.Posté par Ferré Marie Chantal le 08/08/2017 07:15
Jolie pensée philosophique qui laisse l'horizon en perspective, avec l'espoir en point de mire qui permet donc de croire que rien n'est insurmontable.
Il n'est pas question du pays des "bizounours", mais de cette force qui pousse l'humain à croire pour concrétiser ses rêves, pour cela il a besoin de l'horizon.
Le pire est de perdre cet horizon, car même impalpable il demeure comme la possibilité voire la promesse de lendemains que nous voulons tous plus cléments.
Pour ma part cet horizon est la prochaine municipale où nous devrons choisir ceux à qui nous confierons notre ville malade du désintérêt. Ce joyau que nous ne
pourrons mettre qu'entre des mains capables de lui rendre son lustre est des lendemains meilleurs.
Luchon a largement dépassé le cap du péril, le déclin de notre ville est plus que préoccupant, redresser la barre sera un challenge difficile dans lequel
nous devrons tous nous investir si nous voulons sauver les thermes avec ses emplois et tous ceux induits par l'activité thermale qui détermine l'équilibre
économique de Luchon et de nos vallées.
L'erreur majeure de la municipalité en place, nous ne le dirons jamais assez, est d'avoir négligé cette priorité là. Les Luchonnais, les curistes sont à l'unisson devant le triste constat d'échec de Louis Ferré en matière économique. Force est de constater qu'il n'a rien compris à cette ville, à ses moteurs et rien aux
Luchonnais. Son parcours est personnel, son but? effacer vraisemblablement quelques frustrations du passé, avec des relents de revanche mais rien à voir avec l'intérêt majeur de notre ville.
Alors chers amis de Luchon, gardez les yeux sur cet horizon pour qu'ensemble demain nous changions l'avenir.

4.Posté par Eric Azémar le 08/08/2017 12:16
La société de Courtage Néerlandaise Degiro ( inconnue au bataillon) oublie trois petits détails pour conforter et asseoir son analyse:

- le 3 mars 2017 le tribunal de commerce de Paris a prolongé d'un an le plan de continuation judiciaire de la SFC: en effet, la SFC n'a pas honoré la 5eme annuité du plan de redressement soit 889 250 euros....

- le 16 mars 2017, le même Tribunal de Commerce de Paris a exceptionnellement prorogé jusqu'au 30 juin 2017 le délai de réunion de l'Assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de la société clos le 31/10/2016 ......

- suivant le dernier bilan disponible de la SFC, on ne voit pas comment la trésorerie de la SFC lui permettra de financer les nombreux investissements qu'elle détaille dans son bilan, y compris celui de Luchon !!

J'invite le lecteur intéressé à consulter les deux jugements du Tribunal de Commerce de Paris leur lecture est instructive. Le dernier bilan de la SFC est disponible sur Internet.

Tout va bien en effet.
Il suffit d'y croire.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique