luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

EHPAD de Barbazan : "Les élections passées… les promesses demeurent"

Mobilisation ce jeudi après-midi à Saint-Gaudens pour l'avenir de l'EHPAD Paul-Oddo, avant le rassemblement contre la future loi travail du gouvernement, à l'appel de la CGT-Comminges.



Jeudi 22 Juin 2017
Par la rédaction


(Photo E.M.)
(Photo E.M.)
Premier rassemblement, ce jeudi, à 17h, devant la sous-préfecture à Saint-Gaudens, contre la future loi travail prévu par le gouvernement d’Edouard Philippe, à l’appel de la CGT.

A 16h, avant ce rassemblement, alors que la chaleur était particulièrement forte, les salariés de l’EHPAD Paul-Oddo de Barbazan accompagnés des syndicalistes de l’union locale CGT Comminges sont allés à la permanence de Joël Aviragnet, nouveau député PS de la 8ème circonscription.

Ils ont été reçus par la secrétaire à qui ils ont remis le tract revendicatif qu’ils ont distribué par la suite aux automobilistes.

Dans ce tract intitulé "Les élections passées… les promesses demeurent", il est rappelé qu’après "18 mois de tergiversations depuis 2016 où rien n’a été fait, voilà les errements sur l’EHPAD de Barbazan" et que "la responsabilité des élus locaux est clairement engagée car après avoir dénié les propositions de la CGT ils se sont peu investis sur l’avenir d’une institution qui emploie 57 salariés et accueille 80 résidents".

Autre rappel, l’engagement de Joël Aviragnet, durant sa campagne électorale, "à faire respecter le transfert de l’EHPAD de Barbazan du ministère de la Défense vers la fonction publique hospitalière".

Salariés et syndicalistes se souviennent également que Carole Delga, ex-députée de la circonscription et actuelle présidente de la Région Occitanie s’était "engagée sur un investissement de 400.000 euros pour mettre aux normes" l’établissement de Barbazan.
La période électorale est désormais terminée, l'avenir de l'EHPAD de Barbazan est toujours aussi incertain. Salariés et syndicalistes entendent bien rester mobiliser pour que l'établissement reste dans le service public.


(Photo E.M.)
(Photo E.M.)

Par la rédaction
Par la rédaction


1.Posté par hourmigué 31440 le 22/06/2017 20:23
Assez de palabres et de promesses ! DES ACTES!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Nadyne Vern-Frouillou le 22/06/2017 20:42
Lire l'interview de Joël Aviragnet parue dans Luchon mag de cette semaine où il dit que l'EHPZAD est sa priorité et que dès qu'il a trouvé le bon ministère ( !!! ) Il va le solliciter ...

3.Posté par Paul Tian le 22/06/2017 20:44
@Nadyne
C'est de l'humour ?
Parce que bien entendu il sait très bien que l'EHPAD dépend du ministère de la Défense...

4.Posté par Paul Tian le 22/06/2017 20:46
@Nadyne
Je comprends l'angoisse des salariés qui depuis des mois ne savent pas comment cette histoire va finir. Nous sommes sur un territoire sinistré et on ne peut pas jouer avec l'avenir de plus de 50 salariés sans oublier les 80 résidents !!!!

5.Posté par MDR le 22/06/2017 21:00
...il dit que l'EHPZAD est sa priorité et que dès qu'il a trouvé le bon ministère ( !!! ) Il va le solliciter ...

Encore une réponse ..."JOKER"
Décidemment ;-)
On n'a pas fini de rigoler avec notre "Haripoteur" Commingeois :-) :-) :-)

6.Posté par Bernard le 22/06/2017 23:11
C'est bien les salariés de l'EHPAD il ne faut compter que sur votre mobilisation , je suis à vos cotés

7.Posté par Odile le 23/06/2017 21:34
Je salue le personnel pour leur volonté de maintenir cet établissement public, je les salue pour leurs actions, je suis et serais avec vous jusqu'à que la situation se débloque positivement.
Notre Comminges a besoin de cet EHPAD Publique!
Mais qu'attendent nos élus pour les soutenir, qu'attend l'ARS et le conseil départemental, qu'attend l'ONAC ?
Les employés ont besoin de nous tous, car plus de 50 employés qui continuent malgrès la situation à se dévouer pour nos anciens.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique