luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

EHPAD de Barbazan : "la lutte des employés a payé !"

L'un de nos lecteurs qui a suivi sur "Luchon Mag" depuis plus d'un an, les différents épisodes de la lutte des salariés et des syndicats pour que l'EHPAD Paul-Oddo ne soit pas fermé ou privatisé fin décembre 2017, se réjouit dans l'article que nous publions ci-après de la décision de la communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises d'assumer la gestion de la maison de retraite à compter du 1er janvier 2018.



Mardi 10 Octobre 2017
P.O.


Rassemblement devant l'EHPAD de Barbazan (Photo archives © Luchon Mag / Paul Tian)
Rassemblement devant l'EHPAD de Barbazan (Photo archives © Luchon Mag / Paul Tian)
Après avoir assisté à leur année de lutte, de rencontres et de discussions, le transfert de l'EHPAD Paul-Oddo de Barbazan est validé.
L’EHPAD deviendra donc établissement autonome à partir du 1er janvier 2018.

C'est au cours du Conseil Communautaire des Pyrénées Haut-Garonnaises du jeudi 5 octobre qui s’est tenu sur la commune de Cierp-Gaud, que le vote a eu lieu ; les employés de l'établissement ont pu assister à cette réunion, après plusieurs demandes, tremblant au verdict de leur avenir professionnel mais aussi personnel.
 
Leur détermination a souvent dérangé, leur implication a été intense mais cela a fini par payer.
 
Les élus de la communauté de communes ont compris l'enjeu et par ce vote 55 emplois sont sauvés !

Le service public est maintenu !

Et c’est un établissement qui a toute sa place dans le Comminges.

Les résidents de l'EHPAD peuvent continuer à profiter de leur environnement sereinement avec une équipe professionnelle au complet.
 
  • Rien n'aurait été possible pour eux sans le soutien sans faille de l'Union locale CGT Comminges et de la CGT Haute-Garonne, ainsi que de CGT et FO ONAC et UNSA.
  • Rien n’aurait été possible sans le soutien des familles et des résidents !
  • Rien n’aurait été possible sans la population.
L'EHPAD Paul Oddo a de beaux jours devant elle et avec elle, ses agents et résidents.
 
 Je leur souhaite longue vie !

Longue vie au service public et à l’EHPAD Paul Oddo !
 

A lire sur "Luchon Mag"

  • Barbazan : L'EHPAD Paul-Oddo dans le giron de l'interco' Pyrénées Haut-Garonnaises (cliquez ici)

P.O.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:04 Dessin du jour : harcèlement...

P.O.


1.Posté par Picsou 31 le 10/10/2017 11:02
Géré par la CC. Cela ne vous fait pas peur?
Il faudra faire preuve d'un grand optimisme!
C'est la suite, qui va être intéressante :-)
Certains on certainement bien calculer leur coup ;-) $$$ Siège au CA et j'en passe...

2.Posté par CGT LUCHON le 10/10/2017 11:04
Félicitation à tous ce groupe de travail qui n'a rien lâchés jusqu'à la dernière minute ,fraternellement

3.Posté par Rivière André le 10/10/2017 11:09
Bravo aux salariés, bravo aux syndicats ! Sans cette mobilisation exceptionnelle, est-ce que les élus auraient pris à coeur ce dossier ? Sans les élections présidentielle et législative, est-ce que les élus auraient pris à coeur ce dossier ?
J'en doute fort !
Bonne chance aux salariés de Paul Oddo !
Merci à Luchon Mag de nous avoir tenu informé du combat des salariés de Barbazan !

4.Posté par claudel le 10/10/2017 14:05
C'est bien vrai que seule la lutte peut payer ... et vous en êtes la preuve !
Merci à vous toutes et tous, merci à la CGT ... et merci à tous ceux qui vous ont soutenus !
Je partage les doutes de Rivière André, mais je voudrais verser à ce dossier la lettre adressée par Isabelle Baudry, déléguée du personnel, à Corinne Marquerie, candidate du PCF aux législatives: "Vous avez été l'une des rares à ne pas remettre en cause le principe de ce transfert public, et à avoir interpellé publiquement certains décideurs de notre avenir. Nous vous en sommes très reconnaissantes."
Je l'ai déjà écrit et je récidive: chaque fois que je me suis battu, j'ai trouvé les militants du PCF à mes côtes ... et tous autres en face !

5.Posté par Gérard Olivier le 10/10/2017 16:43
Merci de rappeler que les salariés se sont mobilisés depuis des mois pour sauver leur maison de retraite. Sans cette mobilisation, les politiques ne se seraient pas bougés. Bien entendu, ils vont maintenant tirer à eux la couverture, mais il faudra leur rappeler qu'au début de la lutte ils étaient simplement aux abonnés absents.

6.Posté par Longue vue le 10/10/2017 18:52
Le feuilleton ne fait que commencer.
La suite risque d'être croustillante.
Visiblement, personne n'a rien compris...

7.Posté par La fouine le 10/10/2017 21:12
Bonne manière de s'assurer des revenus quand on quittera la CC. :-)
Comprendra qui pourra.

8.Posté par Robert OUSTALET le 11/10/2017 09:23
Félicitations à vous Tous ... ainsi qu'a ceux qui vous ont soutenu et notamment à la CGT ;
Il ne faudra pas se démobiliser pour autant car les menaces que fait peser le Gouvernement actuel sur les EHPAD Publics ( -200 M € prévus ... ce qui laissera la "porte ouverte" aux gros groupes privés ...) ne sont pas fait pour verser dans l'optimisme ... Mais , il faut profiter du moment présent ; chaque chose en, son temps ....

9.Posté par De passage le 11/10/2017 09:34
Reste à voir, ce que vont devenir les tarifs. déjà rédhibitoires, par rapport à la prestation...
Et les nouvelles têtes qui vont rentrer au CA.

10.Posté par Hum le 11/10/2017 15:35
Gare à celles et ceux qui voient beaucoup trop d'optimisme à cette reprise.
La prochaine réforme sera cinglante.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique