luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Festival TV : pour Olivier Marchal, "il faut un train à Luchon"

L'an dernier, c'était Clémentine Célarié, présidente du jury Fiction du Festival TV qui avait affirmé publiquement son soutien à notre train lors de la cérémonie d'ouverture.



Jeudi 2 Février 2017


Olivier Marchal, président du jury Fictions (Photo © Domy)
Olivier Marchal, président du jury Fictions (Photo © Domy)
Mercredi soir, lors de la cérémonie d'ouverture de la 19ème édition du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon, Olivier Marchal, président du jury "Fictions", a lancé à plusieurs reprises aux spectateurs : "Il faut un train à Luchon" !!!!

Un peu plus tôt, en fin d'après-midi, les membres de la Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges-Barousse (CEDRIC) s'étaient rendus au Village du Festival pour distribuer un appel aux membres des jurys, aux professionnels et aux spectateur pour "sauver le train Paris-Montréjeau-Luchon" et faire signer la pétition qui a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures.

Les membres de CEDRIC rappellent dans cet appel l'historique de la suspension de la ligne SNCF en novembre 2014 et les dernières avancées de ce dossier, vital pour le sud-comminges.

"Fin 2016, la mobilisation de tous a abouti à une première victoire : le conseil régional a décidé que la 'sauvegarde des lignes ferroviaires' dont Montréjeau-Luchon était une priorité et a voté les premiers crédits nécessaires (26 M€ d'autorisations de programme pour l'ensemble de la rénovation et 360.000 euros pour lancer immédiatement l'étude préliminaire)... Mais l'Etat se fait tirer l'oreille (6M€ pour les travaux) et la SNCF est quasiment aux abonnés absents..." 


Signature de la pétition par les festivaliers (Photo © Tian)
Signature de la pétition par les festivaliers (Photo © Tian)


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Novembre 2017 - 20:06 Thermes de Luchon : bonne retraite Lina !

Samedi 23 Septembre 2017 - 13:24 Artiès : la ville aux... vélos fleuris

Mardi 5 Septembre 2017 - 16:23 Val d'Aran : Bagergue, village... "4 fleurs"



1.Posté par Claudel le 03/02/2017 21:57
Bravo et merci à Olivier Marchal !
C'est quand même extraordinaire que nos invités du Festival prennent une position bien plus claire que les élus luchonnais (et bien d'autres hélas !) Que la honte retombe sur eux et que soient célébrés ceux qui font signer les pétitions (et ceux qui les signent), ceux qui s'associent à cette lutte (comme Olivier Marchal), ceux qui sont "droits dans leur rail" et qui n'ont jamais commis une erreur d'aiguillage ! A ce propos, la décision du Conseil Régional de financer un renouveau de la ligne en mode diésel ne doit être qu'un premier pas; les arguties de Madame Delga sur le caractère non polluant de ces nouvelles motrices me font songer aux mensonges de Volkswagen (et d'autres) sur les performances de leurs moteurs. Pour respecter la COP 21, dans l'esprit et dans la lettre, nous voulons un train électrique (na !) et pas un joujou d'un sou ( re-na !). Je ne suis pas un gamin en colère, mais un citoyen indigné. L'état, et le PDG de la SNCF qu'il a nommé doivent enfin prendre leurs responsabilités. Le silence de Monsieur Onesta sur cet aspect fait tâche: aurait-il sacrifié ses convictions (sincères sans doute) pour une vice-présidence ?
Je n'ose y croire, ce serait "malonesta" !
Ce premier pas c'est bien, très bien ... mais ne restons pas coincés au milieu de la voie ou du passage à niveau (c'est dangereux !). La ligne de Luchon doit être électrifiée, le train Paris-Luchon doit être maintenu, le frêt doit être développé ! Messieurs (hélas aucune femme) les candidats à la Présidence de la République, souvenez-vous que de voie à voix il n'y a qu'une lettre d'écart; elle pourrait faire la différence.

Nouveau commentaire :

Coup de coeur | Tribune libre | Coup de gueule | Opinion | Billet d'humeur