luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Haute Route des Pyrénées 2017 : un parcours magistral et une logistique simplifiée

Trois étapes de cette édition 2017 auront pour cadre Luchon, les 16, 17 et 18 août... La ville de Luchon sera représentée par le luchonnais Cyril Tiné et le suisse Stéphane Kamerzin.



Vendredi 11 Août 2017
Potinix


Le luchonnais Cyril Tiné (Photo DR)
Le luchonnais Cyril Tiné (Photo DR)
Des cols de légende, un contre la montre spectaculaire et une logistique simplifiée seront au programme de la Haute Route des Pyrénées 2017 (13 au 19 août) dont trois étapes auront pour cadre Luchon (les 16, 17 et 18 août).

Gageons qu’à cette occasion la ville de Luchon saura comme à son habitude accueillir au cœur de la cité thermale les quelques 500 coureurs de 45 nationalités, la centaine de membres de l’organisation et suiveurs et les dizaines d’accompagnants.
Voilà qui devrait animer les artères luchonnaises, les commerces, bars, hôtels, restaurants…

Après un départ d’Anglet le 13 août, les coureurs séjourneront deux nuits consécutives à Pau, une nuit à Tarbes et enfin trois nuits à Luchon avant de rejoindre Toulouse. Cette logistique simplifiée garantira un réel confort pour tous les coureurs pour qui la récupération est essentielle.

Côté sportif, le parcours comprend les cols les plus réputés des Pyrénées comme le Tourmalet, l’Aubisque, l’Aspin, le Peyresourde et le Port de Balès. Les participants devront également faire face à un challenge de taille avec le col du Portillon, un classique des courses professionnelles et la redoutable montée à l’Hospice de France que la Haute Route empruntera pour la 1ère fois, ainsi qu'à un superbe contre la montre individuel entre Luchon et la station de ski de Superbagnères.
Le parcours 2017 a été conçu pour permettre aux cyclistes du monde entier de profiter de leur expérience sur le vélo mais également une fois la ligne d’arrivée franchie.

Jean-François Alcan, le Directeur de Course, reconnait que cette 5ème édition constitue un vrai test pour les passionnés de vélo et que le parcours leur fera vivre une semaine inoubliable dans cette chaîne de montagne sauvage.

"C’est un parcours très exigeant avec environ 910 km et 19.300 mètres de dénivelé positif en sept étapes. Le Tourmalet sera une nouvelle fois l’un des temps forts et, à 2.117 m d’altitude, le point culminant de cette édition. De nombreux autres cols feront découvrir aux coureurs ce que les Pyrénées ont de meilleur à leur offrir."

"C’est la 1ère fois que nous organisons un contre la montre dans la montée de Superbagnères" a-t’il ajouté, "c’est une ascension réputée qui sera redoutable pour grand nombre de participants après quatre jours d’efforts."
Pour la 3ème année consécutive, la Haute Route partira d’Anglet, au bord de l’Atlantique, le 13 août.

Cette première étape longue de 174 km emmènera le peloton au cœur du Pays Basque par les cols de Bagargui et du Soudet avant de rejoindre Oloron-Sainte-Marie.

Après un court transfert vers Pau, les coureurs affronteront le lendemain les cols de marie Blanque, Aubisque et Soulor avant de retourner à Pau.

La troisième étape se déroulera entre Pau et Tarbes, nouvelle ville étape en 2017, et sera dominée par les cols de Spandelles et du Tourmalet.
L’étape reine de l’édition 2017 aura lieu le 4ème jour entre Tarbes et le col du Portillon avec pas moins de 3.900 m de dénivelé positif et quatre cols majeurs, Aspin, Azet, Peyresourde et arrivée au sommet du Portillon en 123 km.

Lors de la 5ème étape, les concurrents se mesureront seul contre la montre à l’ascension de 18 km de Superbagnères. La vue au sommet est l’une des plus incroyables et magnifiques des Pyrénées et récompensera des coureurs qui auront grimpé 1.170m de dénivelé positif à 6,3 % de moyenne.

Avec quatre cols au programme dont le majestueux Port de Balès, les Ares, le Menté et la redoutable ascension de l’Hospice pour clôturer.

Lors de la dernière étape, les coureurs feront face à une seule difficulté, le col de Menté, avant de savourer l’exploit et de rouler triomphalement jusqu’à Toulouse.

La ville de Luchon sera représentée sur la course par le luchonnais Cyril Tiné qui reste sur de bonnes performances ces dernières semaines et qui a l’expérience de trois participations à des Hautes Routes (Alpes en 2013, 13ème au général, Pyrénées en 2014, 3ème au général et vainqueur d’étape, et en 2015, 10ème au général) et le suisse Stéphane Kamerzin, un habitué du top 10 des Hautes Routes des Alpes et des Dolomites).
 
 

Stéphane Kamerzin (Photo DR)
Stéphane Kamerzin (Photo DR)

Potinix
Potinix

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique