luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Intercommunalité : Joël Gros, candidat à la présidence de "Pyrénées Haut-Garonnaises"

"Luchon Mag" a rencontré Joël Gros, président par intérim de l'intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises". Deux autres ex-présidents de communautés de communes briguent cette présidence : Alain Castel et Jean-Louis Redonnet.



Mercredi 4 Janvier 2017


Joël Gros, président par intérim de "Pyrénées Haut-Garonnaises" (Photo © Paul Tian)
Joël Gros, président par intérim de "Pyrénées Haut-Garonnaises" (Photo © Paul Tian)
L’intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises" est née dimanche 1er janvier 2017 de la fusion des communautés de communes du Haut-Comminges, du Canton de Saint-Béat et du Pays de Luchon. Par arrêté du Préfet de la Haute-Garonne, le siège social de cette nouvelle entité territoriale a été fixée à Gourdan-Polignan.

C’est Joël Gros, ex-patron de la Communauté de Communes du Canton de Saint-Béat qui en assume la présidence par intérim, en raison de son âge.

Au 1er janvier, deux anciens présidents avaient fait acte de candidature pour prendre la tête de "Pyrénées Haut-Garonnaises". Alain Castel, du Haut-Comminges et Jean-Louis Redonnet du Pays de Luchon (lire ici).

Ce mercredi, c’est au tour de Joël Gros d’annoncer sa candidature à la présidence de cette nouvelle intercommunalité.

L’élection du conseil communautaire et de son président aura lieu au plus tard le vendredi 27 janvier prochain.

"Cette nouvelle intercommunalité est une structure qui sera complexe, difficile, ne serait-ce par la mise en place des premières formalités administratives" nous explique Joël Gros, "mais dès le départ je suis impliqué en assumant la présidence par intérim".

Joël Gros ne s’est pas précipité pour annoncer sa candidature.

"J’ai toujours agi de cette façon-là, j’ai besoin de cadrer les choses, d’apprécier les tenants et les aboutissants, de faire le point sur les différentes problématiques. Je ne me lance jamais à l’aveugle et le premier élu que j’ai besoin de convaincre… c’est moi. A partir du moment où je suis convaincu, et aujourd’hui je le suis, je peux me déclarer", nous confie dans son bureau de la mairie de Cierp-Gaud, Joël Gros qui a laissé passer les fêtes de fin d’année pour prendre sa décision.

Pour le président par intérim, "il ne faut pas envisager cette nouvelle intercommunalité comme une mosaïque de territoires, puisque ce sera un nouveau territoire, et il faudra en conséquence éviter de prendre uniquement appui sur son territoire" pour remporter cette future élection.

Prendre des risques

"Comme tout bon candidat, j’ai fait une analyse de terrain. Ce qui comptera, quel que soit le futur président, ce sera la mise en place de ce territoire avec des idées très claires sur son devenir touristique et économique… Je ne suis pas certain que nous devons retenir les chevaux, nous avons trop perdu de temps et trop de choses à rattraper, ce qui forcément aura pour conséquence de prendre des risques".

Joël Gros est conscient que certains ne partagent pas sa vision de l’avenir du territoire, "mais pour avancer, il faudra prendre des risques et ces risques devront être pris à bon escient sur des sujets porteurs pour le devenir de nos concitoyens".

Pour le candidat à la présidence, l’une des actions prioritaires pour le mandat sera de "développer le tourisme d’une façon intelligente car il me semble que nous avons perdu de vue que notre meilleur atout c’est notre environnement. Certes nous possédons un patrimoine particulièrement riche, mais notre patrimoine le plus fort, c’est la montagne. Il va donc falloir proposer des projets qui tiennent la route et qui attirent le plus grand nombre. Pas forcément un tourisme haut de gamme, mais un tourisme de masse qui nous fait défaut actuellement et qui fera apparaître très rapidement les manques de notre territoire".

Un tourisme en réseau

"Nous aurons des actions à développer dans ce domaine. Il faudra aller chercher des investisseurs et leur donner envie de miser sur l’avenir de notre territoire. Il faudra leur offrir un cadre, les soutenir, les accompagner, les conseiller…"

Joël Gros veut que le territoire joue la carte du tourisme mais pas n’importe quel tourisme, "que les gens qui viennent chez nous, aussi bien l’hiver que l’été, puissent bénéficier d’activités complémentaires sur l’ensemble du territoire afin de les retenir".

Avec l’idée de mettre en réseau tout ce que les trois anciens territoires possèdent.

"Il ne faut plus accueillir les gens pour faire une activité unique, mais leur proposer un produit. Notre territoire propose déjà une multitude d’activités, mais d’une façon désorganisée."

Pour Joël Gros cela passera par un office de tourisme intercommunal qui jouera un rôle prépondérant avec un directeur opérationnel à 100%.

"On ne se développera que si nous sommes ouverts, accueillants, inventifs, entreprenants… Il faut que nous retrouvions cet esprit d’entreprise, car il nous fait défaut…"

La carte du tourisme est essentielle pour cette nouvelle intercommunalité, sans pour autant négliger les domaines aussi importants que les services, le pastoralisme, les énergies renouvelables, le commerce, la mise en place de tiers-lieux…

"L’intercommunalité doit prendre en compte l’ensemble des projets déjà dans les tiroirs, il ne faut pas les abandonner, on ne peut pas repartir à zéro, il faut en tenir compte et aussi les bonifier".

Pour Joël Gros, ce futur territoire doit avoir "quelques idées fédératrices et structurantes… et surtout il faudra les mener à terme..."

Il en va de l’avenir des Pyrénées Haut-Garonnaises naissantes…
 

Propos recueillis par Paul Tian


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Novembre 2017 - 13:49 A bientôt...

Dimanche 5 Novembre 2017 - 12:19 Comment lire les articles parus sur "Luchon Mag" ?

Dimanche 5 Novembre 2017 - 09:25 Pour "Luchon Mag", c'est la pause hivernale

Vendredi 3 Novembre 2017 - 13:24 Escapade à Cirès



1.Posté par 31210GP le 04/01/2017 19:11
Maintenant qu'on a les 3 premiers qui n'intéressent personne. On attends les autres candidats (tes) :-)
Si vous voulez du changement...

2.Posté par Vert le 04/01/2017 20:17
Il serait bien et honnête que vous déclinez votre identité plutôt que de vous masquer derrière un pseudo

3.Posté par Révolté du 31 le 04/01/2017 21:00
Vu l'importance de cette nouvelle Présidence il aurait été normal que cela soit aux habitants d'élire le nouveau Président.
Une fois de plus on nous impose de la fermer. Ils feront leur tambouille et on n'en parlera plus...

4.Posté par La virgule le 04/01/2017 22:43
La nature humaine........
Toujours mécontente!!!

5.Posté par 31210GP le 05/01/2017 08:28
@Vert et Cie
Commencez à décliner le votre! Mais je crois que vous n'êtes pas assez mûr pour cela ;-) MDR
Si vous êtes content tant mieux pour vous, mais il ne faudra pas ensuite, venir pleurer!
Visiblement vous ne semblez pas vous intéresser et n'avez aucune connaissance de comment a été géré votre territoire jusqu'à présent!
Restez dans la glue et votre ignorance :-)

@La virgule
La virgule. Celle que l'on voit parfois, sur les murs des latrines? ;-)

6.Posté par Vert le 05/01/2017 09:24
Réponse à 31210GP . Pour ce qui est de mon identité elle est déclinée et je le précise : je me nomme Vert roger résident depuis 47 ans à Luchon. Élu depuis 34 ans en tant que maire adjoint et délégué à la communauté des communes je suis à même de pouvoir vous ôter votre ignorance et de vous désengluer. Pour votre gouverne nous sommes forcé et contraint de par la préfecture d'en passer par la.

7.Posté par 31210GP le 05/01/2017 10:00
@M.Vert

Il est temps de prendre la retraite ;-) Non?
Résidant depuis 47 ans! Et alors!
On nait Luchonnais, on ne le devient pas :-( C'est du moins ce que l'on m'a toujours dit...et que vous avez certainement appris et compris depuis lontemps ;-)
Vous devriez présenter votre candidature... Pour le fun :-)
Vous êtes quand même rigolo
J'adore la verdure

Bonne journée Roger ;-)

8.Posté par Citoyen contribuable le 05/01/2017 10:25
Sauf erreur de ma part. Si un des 3 candidats déclaré est élu Président, il va y avoir forcément création d'un poste de Vice-Président pour l'ex CC dont il dépend?
Autrement dit, il va falloir se cogner une indemnité de plus!
1 Président (Très cher payé)+ 3 Vice-Président (Trop chers payés) + les gros 4x4 de fonction et autres avantages, cela va commencer à nous coûter un MAX l'histoire de la loi NOTRe

9.Posté par Pere dupanlou le 05/01/2017 11:27
@M. Vert
En tant qu'élu il est bon de vous rappeler :
Le commentaire anonyme est une méthode d'expression dans laquelle le choix ou les idées sont anonymes, tant au moment du commentaire, qu'après celui-ci. L'enjeu principal est d'assurer que la personne puisse exprimer un choix ou des réflexions profondes en empêchant toute tentative d'influence que ce soit par intimidation ou subornation.
Le commentaire de 31210GP n'étant en rien injurieux ou diffamatoire, on est en droit de se demander vos motivations à vouloir en connaitre l'identité:
en vue d'une intimidation ou subornation ?

10.Posté par 31210GP le 05/01/2017 14:05
@Vert
"je me nomme Vert roger résident depuis 47 ans à Luchon. Élu depuis 34 ans en tant que maire adjoint et délégué à la communauté des communes"

Merci de cette précision ainsi que, pour bon nombre de lecteurs, qui comme moi, viennent de l'apprendre. Je ne le savais même pas! Une vie d'élu local transparente, en quelque sorte ;-)
Bonne après-midi.
Il n'y a pas de quoi être...vert de rage :-) Soyez bon joueur.

11.Posté par Duclos fernand le 05/01/2017 19:41
Créons et aidons d'abord les entreprises, commerces, jeunes novateurs etc...emplois marchands générateurs de richesses que l'on taxe sans sourciller. Eux seuls peuvent dynamiser une vallée exsangue. N'oublions pas la fermeture du site Péchiney non réhabilité et ses répercussions.
Le travail d'abord (le vrai, pour amener quelques finances) mais cela est "mettre un couteau devant une poule". Ensuite entièrement d'accord pour le tourisme, mais faudra changer les mentalités et se bouger, pas de discours mais du collectif en toute HUMILITE.
Ce tourisme ne doit pas (Ah la politique),nous faire partir dans des doublons en personnel, voir intercommunalités : basta avec les impôts et les amis de mes amis. C'est un avis Cordialement.

12.Posté par Acouphène le 06/01/2017 00:05
L'interview radio que vous pouvez écouter sur le lien suivant est tout simplement...Pathétique :-(

http://vivreenvalleedesaintbeat.org/2017/01/04/revue-de-presse-nostalgie-comminges-pyrenees-du-040120047-joel-gros-3eme-candidat-a-la-presidence-de-la-communaute-de-communes/

13.Posté par Ferré Marie Chantal le 06/01/2017 06:33
Joël Gros est surement la meilleure candidature possible. Intelligent, brillant, discret, il n'est pas à la recherche d'une gloire personnelle et son
analyse du terrain est réaliste, l'idée d'un office de tourisme intercommunal me semble judicieuse. Il n'est pas obligatoire que le futur
président soit Luchonnais!!! Il faut abandonner le nombrilisme pour penser intérêt élargi au territoire. Joël Gros me semble le mieux placé
pour mettre en place un projet qui n'exclura personne. Nos vallées sont en danger et s'est ensemble que nous devons œuvrer urgemment pour relancer
une économie touristique en perte de vitesse.

14.Posté par Acouphène le 06/01/2017 10:45
@Ferré Marie Chantal
Je respecte votre opinion. Mais malheureusement ce n'est celle de la majorité des habitants de l'exCCCSB. Surtout côté vallée Garonne.
Désolé, mais quand nous luttons pour sauver une classe SEGPA, la fin des travaux de la déviation de Saint-Béat, la sécurisation de La Garonne le maintien des bureaux de poste, trésorerie etc où qu'il était M. le Président et sa clique?
A part à faire en sorte de tout ramener à Cierp ou Marignac chez son pote!
Très intéressant pour un habitant de Melles d'aller courir à la maison des administrations de Cierp!
Ah oui pour la fin de mandat il pourra se glorifier de l'agrandissement des pompes funèbres à Cierp!
A défaut d'avoir pu finaliser la Maison de Santé l'une fera en sorte de pallier à l'autre ;-) Tout le monde l'aura compris, ici tout se meurt!
Et vous croyez que c'est un projet de piste cyclable qui va relancé le tourisme? Son projet phare! Avez vous seulement vu le tracé du projet? Allez sur le terrain vous comprendrez qu'on ne verra pas de bicyclettes de si tôt...
La meilleure illustration pour voir à ce qu'il faut vous attendre c'est d'aller visionner le site web de l'ex CCCSB et vous comprendrez de suite! le dynamisme et la réactivité
Pour le moment il n'y a pas de candidats à la hauteur. Nous allons devoir faire avec du recuit.
Rien d'extraordinaire n'a été fait jusqu'à présent et, la fusion ne fera qu'aggraver la situation.
Dès l'élection passée, vous verrez comment tout ce petit monde va jouer aux tontons flingueurs...

Ceci dit, M.Gros est certainement un bon Maire. Mais ses ambitions doivent en rester là ;-)

VITE...d'autres candidats (tes) :-)

Bonne journée

15.Posté par Acouphène le 08/01/2017 14:29
Belle mine de plaidoyer sur le tourisme, quand on ne l'a jamais vu venir soutenir les actions des associations de la vallée, pour la réouverture des 3 campings de la Haute Vallée de La Garonne! il s'en fout ,du moment que celui de Cierp est ouvert! :-(
Les problèmes qui trainent côté haute Vallée de La Garonne aucun des trois n'en parle. Personne ne pourra dire ou écrire le contraire!

16.Posté par Acouphène le 15/01/2017 18:24
http://www.conselharan.org/es/el-govern-de-aran-refuerza-la-cooperacion-sanitaria-y-de-emergencias-con-francia/

Là, c'était de la coopération sérieuse!
Rien à voir avec des projets transfrontaliers à la c.. de nos doux rêveurs!
Heureusement, qu'il n'y avait pas nos ex Présidents invités pour négocier! Affaire de pros!

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique