luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

John Palacin écarté de l'Intercommunalité par Louis Ferré : "Je vais continuer à travailler pour Luchon et le Comminges"

A la suite de son éviction par le maire de Luchon de la liste des conseillers communautaires pour l'intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises", interview de John Palacin, conseiller régional et élu de Luchon.



Lundi 23 Janvier 2017


"Je vais continuer à travailler pour Luchon et le Comminges"

Carole Delga, John Palacin et Patrice Rival à Luchon (Photo archives © Paul Tian)
Carole Delga, John Palacin et Patrice Rival à Luchon (Photo archives © Paul Tian)
Coup de théâtre, vendredi soir, au conseil municipal de Luchon, lors du vote des futurs conseillers communautaires représentant la cité thermale à l'intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises" (lire ici). Le conseiller régional a été écarté de la liste par le maire Louis Ferré. John Palacin répond aux questions de "Luchon Mag".
 
Vous étiez impliqué dans l'ancienne communauté de communes du pays de luchon et vous voilà, contre toute attente, mis de côté pour la nouvelle intercommunalité qui a pris naissance le 1er janvier sur notre sud-comminges. Pour beaucoup de luchonnais cette éviction est un véritable coup de tonnerre. Vous attendiez-vous à cette situation ou l'avez vous découvert vendredi soir, lors du conseil municipal ?
 
Je suis abasourdi et je ne comprends toujours pas. En l’absence de Louis Ferré, c’est Jean-Pierre Bastié qui a présenté la liste choisie par le maire et dans laquelle je ne figurais pas. Lorsque j’ai demandé la raison de ce choix, il m’a répondu que la liste avait été établie sur des critères de disponibilité et de loyauté aux intérêts de Luchon. Moi qui ait complètement transformé ma vie professionnelle afin de me rendre disponible pour le territoire et qui ait eu à cœur de défendre Luchon à la communauté de communes, au Pays et à la Région, je ne comprends toujours pas. Il ne s’agit pas de ma personne mais de notre intérêt général : est-ce que Luchon n’avait pas intérêt à compter le conseiller régional parmi ses représentants ? Est-ce que ce n’était pas une façon de renforcer ses projets ?
 
Je voudrais en tous cas remercier toutes les personnes qui m’ont transmis un message de solidarité ou de sympathie.
 
Quelles seront les conséquences de cette décision ?
 
A la suite de cette décision du maire de Luchon, je ne siègerai pas dans la nouvelle communauté de communes et je ne pourrai donc plus être désigné délégué au Pays de Comminges Pyrénées, deux structures qui me permettaient de travailler concrètement, de lancer de nouveaux projets, d’être au plus près des dossiers pour mieux les porter à la Région et recueillir les subventions nécessaires.
 
A la communauté de communes, j’avais engagé des chantiers sur le développement du télétravail et le projet de tiers-lieu, et au PETR Comminges Pyrénées, sur le développement économique pour attirer des entreprises et des investisseurs, et bien sûr le plan d’actions pour la filière bois. J’espère que tout cela ne sera pas abandonné.
 
Ma grand-mère m’a dit un jour : "il ne faut jamais se laisser tirer vers le bas" : je vais suivre ce précepte familial et continuer à travailler pour Luchon et le Comminges. Avec les maires du territoire, avec Patrice Rival, notre conseiller départemental, et bien sûr avec Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, je vais continuer à porter, des projets porteurs d’emplois, de dynamisme et d’avenir pour Luchon et le Comminges.
 

Selon vous, quelles sont les raisons de votre mise à l'écart en tant que conseiller communautaire de "Pyrénées Haut-Garonnaises" ?
 
Je préfère ne pas comprendre...
 
 
Arnaud Montebourg a été éliminé dimanche soir de la primaire de la gauche. Vous le souteniez. Appelez-vous les électeurs de gauche à reporter leurs voix, dimanche prochain, sur Benoit Hamon ?
 
Arnaud Montebourg arrive en deuxième position à Luchon derrière Manuel Valls, mais son score national est moins élevé que nous ne pouvions l’attendre. Pour moi, c’est bien sûr une déception personnelle car je sais que l’homme était à la hauteur de la crise que traverse la gauche : il aurait été capable de rassembler.
 
Le score de Benoît Hamon est remarquable : l’enseignement du scrutin est qu’une majorité d’électeurs ont souhaité rejeter la dérive sociale libérale du quinquennat et ont exprimé leur volonté de voir la gauche défendre des idées clairement ancrées à gauche : le travail, les salariés, les petites retraites, le modèle social, la solidarité. Je voterai pour Benoit Hamon dimanche prochain. Et, dès lundi, c’est toute la gauche qui devra travailler à se rassembler.
 
 
Que pensez-vous du peu de mobilisation des électeurs de gauche notamment à Luchon, en la comparant avec la primaire de la droite ?
 
Merci tout d’abord à tous les citoyens qui se sont déplacés pour faire vivre cette primaire : j’espère qu’ils seront plus nombreux dimanche prochain. Il est naturel que la primaire d’un parti dans l’opposition mobilise plus que celle d’un parti qui a gouverné, donc je ne suis pas surpris. A l’inverse, même dans des circonstances aussi difficiles, alors que beaucoup voulaient empêcher cette primaire, la gauche a réussi à se mobiliser.

 
Propos recueillis par Paul Tian
 
 



1.Posté par Nadyne Vern-Frouillou le 23/01/2017 11:23
bravo à Luchon mag pour sa réactivité ( comme toujours), bravo à John Palacin pour ses propos dignes et pour sa réaction plus soucieuse de l'avenir du territoire qui lui est cher que des attitudes nombrilistes de ceux qui ne ne veulent pas de son ombre... pourtant bienfaitrice pour le pays de Luchon .

2.Posté par Bonzieux le 23/01/2017 13:12
On notera le côté courageux du bourgmestre, qui laisse le soin à un de ses arquebusiers, de lui annoncer la nouvelle ... :-(

3.Posté par pauvre luchon le 23/01/2017 16:51
Ce qui prouve que le numéros deux est aux ordres comme les autres valets

4.Posté par Robert OUSTALET le 23/01/2017 18:19
Une belle réaction , pleine d'humilité et de dignité ;
il est tout de même dommage ( et dommageable pour le pays .. ) qu'a LUCHON on ait tendance à considérer les personnes ayant quelques "capacités" comme des "gêneurs" si ce n'est plus . ... avec pour incidence des mises à l'écart ..
a LUCHON , les gens en place jouent avant tout pour eux , pas toujours pour la Collectivité... C'est simplement déplorable , mais on finit par ........ s'habituer ...

5.Posté par Bonzieux le 23/01/2017 20:22
Change de famille politique mon gars!
L'avenir n'est plus dans le socialisme!

6.Posté par Daniéle Clerc le 23/01/2017 21:38
Le côté obscur de la force est dévoilée ce jour à M Palacin. Et en plus le peu de courage de Ferre, ne pas être en face des gens pour les humilier ou les tuer. Faire faire toujours aux autres. Voilà qui est m ferre, une catastrophe pour le devenir de LUCHON. Vous êtes jeune M Palacin mais votre bonne volonté ne vaut rien face au machiavélique M le Maire !

7.Posté par Ferré Marie Chantal le 24/01/2017 05:03
Beaucoup de dignité et de pondération de la part de Mr. Palacin. Le maire quant à lui, comme à son habitude a opté pour la fuite et déléguer l'annonce de cette mise à l'écart par son premier valet. Comme l'a si bien dit Robert Oustalet, les neurones ne sont pas les biens venus dans le sillage
du roi soleil dont il ne faut pas éclipser la pâle lueur. L’Énarque fait de l'ombre au petit prof!!!
Évincer John Palacin est à mon sens une grande erreur tactique, Louis Ferré vient de se tirer une balle dans le pied et n'a pas été capable d'anticiper les possibles retombées. N'étant pas en odeur de sainteté au sein du PS, il vient d'agrandir la cible qu'il a dans le dos depuis un bon moment déjà.
Messieurs la chasse est ouverte!!! je pense que les mois qui viennent vont être riches en surprises de taille.
Belle élégance de la part de Mr. Palacin qui dit refuser de vouloir comprendre les motivations de cet acte. Je crois cependant qu'un esprit aussi
brillant ne peut être dupe des desseins de Louis Ferré qui semble avoir la digestion difficile après son dernier échec électoral.
Voilà comment on disperse les énergies plutôt que de s'occuper de Luchon et des Luchonnais. On écarte les compétences, les bonnes volontés tout cela
pour servir son ego et ses ambitions personnelles. On s'entoure de "valets" qui suivront comme des moutons, tout ça pour exercer un pouvoir sans partage, peu importe les conséquences pour notre ville. J'ai honte de voir ma ville devenue le théâtre de ce spectacle navrant et préjudiciable.

8.Posté par luchon31 le 24/01/2017 09:50
Un vrai régal tout cela.....

Adishatz

9.Posté par Hum le 24/01/2017 12:17
Etre dans les jupons de Carole d'Occitanie ce n'est pas non plus une référence ... :-(

10.Posté par luzent christophe le 24/01/2017 20:22
on le savait mauvais pour l'avenir de Luchon le maire Mr Ferré la il confirme qu'il est vraiment en dessous de tout pauvre Luchon avec ce genre de personnage ,dommage Mr Palacin pour l'avenir de Luchon

11.Posté par ramontcho le 24/01/2017 21:44
Je n'ai pas la carte PS et je me rends compte qu'il y a aussi un grand coup de balai à donner à ceux qui refusent les nouvelles générations. Les eaux thermales de Luchon ne doivent pas ètre reconnues pour soigner l'appareil digestif , il va falloir changer cela si tu veux faire de Luchon une ville "PSNG" (Palacin Sereine Nouvelle Génération). Se battre, toujours se battre et ne pas se décourager!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Agenda | Actu | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub