luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La Coordination rail (CDRIC) demande à la présidente Carole Delga la tenue du comité de pilotage

Nous publions ci-après la lettre adressée par la Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse (CDRIC) à Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et au directeur régional de SNCF Réseau Occitanie.



Vendredi 6 Octobre 2017


Quel train pour la ligne SNCF Montréjeau-Luchon ? (Photo archives #Luchon Mag / Paul Tian)
Quel train pour la ligne SNCF Montréjeau-Luchon ? (Photo archives #Luchon Mag / Paul Tian)
"Lors de la réunion publique le 12 mai 2017 à Luchon sur la modernisation de notre ligne SNCF, vous avez annoncé qu'un comité de pilotage associant les financeurs mais aussi les élus locaux et les associations d'usagers serait réuni à l'automne.

Nous pensons que cette réunion devrait se tenir sans tarder et nous vous proposons qu’elle ait lieu fin septembre.

Nous demandons que, concernant l'étude préliminaire en cours, soient mis à l'ordre du jour les points suivants :

> le coût prévisionnel des travaux selon les 2 options

>> avec pose d'une caténaire moderne (seule solution non polluante et permettant le train direct Paris Comminges sans changement) qui nécessitera un engagement financier supplémentaire notamment de l'Etat et la SNCF.

Nous rappelons que, selon les chiffres publiés par SNCF Réseau sur la modernisation de la ligne Calais-Dunkerque en 2013-2014, les travaux d’électrification d'une partie de la ligne (32 km), réalisés par l'entreprise TSO Caténaires, se sont élevés à 5 millions d'euros.

>> sans pose d'une nouvelle caténaire (traction diésel de Montréjeau à Luchon / fin du Paris-Luchon sans changement)
 
> le programme précis des travaux permettant le croisement de trains à Marignac et le stationnement de trains (hors voie de circulation) dans les gares de Marignac et de Luchon.
 
> le programme des travaux nécessaires au rétablissement du transport de marchandises (quais et voies d'embarquement de marchandises à Marignac, à Loures et à Luchon / réalisation des installations terminales embranchées (ITE) indispensables notamment pour les Eaux de Luchon).
 
Nous demandons aussi que soit abordée l'étude financière et technique des possibilités offertes par la filière hydrogène pour le ferroviaire et la réalisation du train Coradia iLint, premier train régional alimenté par une pile à combustible (électricité produite en combinant l’hydrogène et l’oxygène de l’air avec émission de vapeur d’eau), train conçu à l’usine Alstom de Tarbes et en cours d’homologation en Allemagne.

Ce train d’avenir répond aux exigences de la transition énergétique et écologique.
 
Nous vous informons enfin que nous adressons une lettre ouverte à Mr Hulot ministre de la transition écologique pour l'alerter sur le recul écologique que constituerait le recours à la traction diesel pour une ligne électrifiée depuis 1923 et pour obtenir de l'Etat et de la SNCF qu'ils financent la pose d'une nouvelle caténaire moderne."

Le Conseil d'administration de CDRIC,
le 8 septembre 2017
 


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:04 Dessin du jour : harcèlement...



1.Posté par chabeli31 le 06/10/2017 17:18
Et la réponse à cette lettre du 8 septembres est ????
Nous sommes le 6 octobre et fin septembre est passé.

2.Posté par Paul Tian le 06/10/2017 17:47
@chabeli31
Pour le moment, aucune réponse !

3.Posté par olivier D. le 06/10/2017 18:08
Avec l'abandon des LGV par Macron, il serait judicieux de faire des demandes de réaffecter les fonds provisionnés pour les LGV aux lignes secondaires comme celle de Bagnéres de Luchon ( en mode électrique ) et les trains de nuit......
Les trains du quotidien OUI !!
LGV NON !!

4.Posté par CHABELI31 le 07/10/2017 11:02
Les deux sont importantes : la LGV pour le lien sud est-sud ouest du pays et les TER pour le maintien du maillage du territoire.

5.Posté par ANDREA le 07/10/2017 17:55
entièrement d'accord, oui des fonds pour les lignes ferroviaires existantes et redynamiser les autres lignes ferroviaires fermées aux trafics voyageurs et marchandises !

6.Posté par Picsou 31 le 08/10/2017 17:04
Il vaut mieux financer des radars, pour taxer les touristes qui seront obligés de venir par la route. Et occasionnellement, les autochtones étourdis :-(
Le retour sur investissement est rapide et garanti!
Il ne faut plus attendre, quelque chose de positif (pour le citoyen), de nos décideurs...

7.Posté par CANCEL le 08/10/2017 17:57
Bonjour,
Si un jour il y a des trains . . . entre Luchon et Montréjeau Il serait important que l'on remette en place les haltes avec parking, afin de capter le maximum de voyageurs.
Cordialement, Cancel.

8.Posté par Micheline le 10/10/2017 21:27
M. Hulot qui aura passé sa vie à voyager en hélicoptère à cramer du kérosène, alors qu'il aurait pu prendre le train électrique. N'en a rien à f....de savoir si il y aura du mazout ou de l'électricité dans la vallée!

9.Posté par touriste le 14/10/2017 13:04
Un tel investissement? pourquoi ? qui va le prendre?
dommage j'aurais préféré véritable piste cyclable....le parcours serait fantastique et sécurisant pour les enfants voire petits enfants.

A réfléchir..Je l'espère

Un touriste régulier

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique