luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les candidats Philippe Gimenez et Sophie Lechat invitent les militants "Insoumis" à une journée festive

Les candidats aux législatives de la France Insoumise dans la 8ème circonscription de Haute-Garonne donnent rendez-vous, dimanche, aux militants pour une journée festive à Castillon-de-Saint-Martory.



Jeudi 29 Juin 2017
E.D.


Philippe Gimenez et Sophie Lechat avec Jean-Luc Mélenchon sur la "péniche insoumise, le jour de la Pentecôte à Toulouse (Photo DR)
Philippe Gimenez et Sophie Lechat avec Jean-Luc Mélenchon sur la "péniche insoumise, le jour de la Pentecôte à Toulouse (Photo DR)
On pourrait croire les insoumis du Comminges-Savès en vacances. Il n’en est rien ! Après avoir participé à la journée d’action "contre la république En Marche arrière" du 22 juin, ils se retrouveront dimanche 2 juillet pour une journée placée sous le signe de la convivialité.
 
En effet Philippe Gimenez et Sophie Lechat ont donné rendez-vous à l’ensemble des militants pour une journée festive à Castillon-de-Saint-Martory.
"Les campagnes pour la présidentielle et les législatives ont été longues et éprouvantes. Nos militants ont assuré et sont restés motivés et efficaces malgré les déconvenues, dont celle de l’absence de profession de foi dans la propagande officielle. Nous tenions vraiment à les remercier et assez vite nous est venue l’idée de cette journée insoumise" clament d’une seule voix Philippe Gimenez et Sophie Lechat.

"Nous voulions aussi retrouver nos camarades candidats insoumis de la Haute-Garonne et ceux qui depuis Toulouse nous ont apporté leur aide à des moments cruciaux. Hélas certains seront absents pris par des obligations personnelles et/ou militantes".
 
Au soir du premier tour des législatives, on aurait pu croire pourtant que la déception aurait raison de l’engouement connu pendant  la campagne. Réunis en AG, ils avaient alors décidé de ne donner aucune consigne de vote pour le second tour ; les candidats allant jusqu’à déclarer "pour nous ce ne sera ni droite, ni droite".
 
"Les élections législatives ne doivent pas se percevoir comme des élections locales. Il faut raisonner au niveau national. Le 11 au soir nous avions plus de 70 candidats au second tour, dont 6 sur la Haute Garonne et le score de Philippe et Sophie a été honorable", lâche Nicolas, jeune étudiant.
 
Si tous regrettent aujourd’hui qu’aucun insoumis haut-garonnais n’ait été élu, ils se réjouissent cependant de l’élection des deux candidats insoumis en Ariège : Michel Larive et Bénédicte Taurine.

Pour Véronique "Au-delà de leur élection, c’est aussi la constitution d’un groupe à l’assemblée nationale qu’il faut retenir. Ce sont les députés du peuple, les sans cravates".
 
"Je vais poursuivre mon implication sur le Savès et le tissage de lien avec les circonscriptions voisines sur le nord", certifie Sophie.
 
"Nous avons aussi des contacts avec des insoumis des Hautes-Pyrénées et j’espère bien revoir prochainement Michel Larive, voisin de circonscription, complète Philippe.
 
Joël Aviragnet a été élu de quelques voix face au candidat En marche.

"Nous n’oublions pas que lors des primaires du PS, Joël Aviragnet soutenait Manuel Valls" se plaît à rappeler Dominique.

"Et puis avec sa directrice de campagne et députée sortante, ils n’ont jamais été frondeurs alors nous allons surveiller de très près son activité parlementaire" renchérit Sylvie.
Le 22 juin, les militants du Sud Comminges se sont retrouvés à Arlos pour un apéro insoumis. Dimanche 2 juillet, une belle journée est d'ores et déjà annoncée à Castillon-Saint-Martory. 
 
 
D’autres initiatives et actions sont en cours de programmation durant l’été.

C’est une évidence. Les insoumis du Comminges Savès restent motivés et vigilants.
 

E.D.
E.D.

Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce