luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Luchon d'antan : brillante double performance de Christian de Miégeville



Jeudi 20 Avril 2017
Nadyne Vern-Frouillou


Christian de Miégeville allie voix et gestes pour animer les 2500 alexandrins de la Folle du lac d'Ôo (photo NVF)
Christian de Miégeville allie voix et gestes pour animer les 2500 alexandrins de la Folle du lac d'Ôo (photo NVF)

​​Samedi 15 avril , le groupe facebookien Luchon d'antan avait organisé une cascade de conférences et une lecture-spectacle afin de fêter les trois ans du groupe virtuel dont les six cents membres sont dispersés dans toute la France et quelques-uns à l'étranger.  Une centaine des membres les plus proches géographiquement ont répondu à l'invitation de Christian de Miègeville ,  créateur du groupe, lui même résidant à Tarbes mais descendant d'une très ancienne famille luchonnaise dont on retrouve trace jusqu'au XII° siècle. 
L'après-midi culturelle a été " inaugurée" par Michelle Cau, adjointe à la culture et Danielle Cazes-Panatier, vice-présidente de la communauté de communes Pyrénées haut garonnaises qui précisa toutefois qu'elle était aussi là en tant que membre de Luchon d'antan et pour le prouver, si nécessaire , elle avait choisi de lire un texte de 1902 ( publié récemment par Luchon mag  lire ici ) . La similitude de l'actualité de 1902 et de 2016-2017  fit des naître ou disparaître des sourires selon l'interprétation humoristique ou pas des uns et des autres. 
 
Après une longue mais très intéressante évocation de la société pyrénéenne par Isaure Gratacos, le tout jeune Matthieu Sans ( 17 ans 1/2 ) lire ici , essaya de dompter au mieux son trac pour assumer sa première conférence devant un public d'adultes qui l'applaudirent chaleureusement à la fin de sa présentation très documentée et illustrée du train à crémaillère Luchon-Superbagnères. Claude Haffner conclue la série de conférences en racontant , dans le temps imparti ( bravo !) la saga de ses ancêtres venus d'Alsace créer une brasserie à Luchon 
L'entr'acte permit aux spectateurs de regarder encore l'exposition de photos dont de nombreuses inédites enrichie avec la complicité de l'association luchonnaise de généalogie. 
 
Si la première performance de Christian de Miègeville fut de mettre très rapidement sur pied cette manifestation en partenariat avec le «Comité de protection du patrimoine ferroviaire luchonnais disparu  » présidée par Mathieu Sans, le second exploit du créateur de Luchon mag fut sans conteste sa brillante prestation théâtrale pour conclure l'après-midi .
 
Christian de Miègeville, comédien professionnel, a offert au public une remarquable interprétation de " La folle du lac d'Oô" d'Emile Négrin lire ici . Une performance artistique, cérébrale et physique puisque pendant près de deux heures il s'est mu en divers personnages d'un long poème épique de deux-mille cinq cents vers . On aurait entendu voler une mouche dans la salle où le public , captivé,  retenait son haleine. Impressionnant. Une salve d'applaudissement salua avec émotion et admiration la fin de cette tragique histoire. 
 
Cette après-midi que d'aucuns  craignaient longue par la richesse de son programme, s'écoula de façon fort agréable grâce à la variété des sujets traités et la qualité des différents intervenants. 
 
Après que, surprise de la journée, fut présentée une pièce rarissime concernant le passé de Luchon,  un moment de convivialité et d'échanges termina l'après-midi.  
 
La 600° adhérente , mise au défi  de célébrer son entrée récente dans le groupe eut l'excellente  idée de faire un clin d'œil à Claude Haffner et sa conférence sur la Brasserie Samuller-Haffner , en apportant de la bière de  la brasserie de Montauban de Luchon , transvasée dans des bouteilles anciennes de la brasserie des ancêtres de Claude !

Claude Haffner avait apporté de nombreux documents virtuels mais de la vraie bière (photo NVF)
Claude Haffner avait apporté de nombreux documents virtuels mais de la vraie bière (photo NVF)

Le tract donna des sueurs froides au benjamin de Luchon d'antan et des conférenciers et il dut tomber la veste (photo NVF)
Le tract donna des sueurs froides au benjamin de Luchon d'antan et des conférenciers et il dut tomber la veste (photo NVF)

Daniėle Panatier-Cases et Alban Leymarie (photo NVF)
Daniėle Panatier-Cases et Alban Leymarie (photo NVF)


600° adhérente de Luchon d'antan , Mme D'Haene de Cazeaux de Larboust   (Photo NVF)
600° adhérente de Luchon d'antan , Mme D'Haene de Cazeaux de Larboust (Photo NVF)

Nadyne Vern-Frouillou
Nadyne Vern-Frouillou


1.Posté par Lauwers Marianne le 20/04/2017 10:06
Un grand "coup de chapeau" à Mme Danielle Cases-Panatier qui a pris la parole en direct (et non le stylo sous le couvert d'un "pseudo") pour rappeler tout haut ce que beaucoup pensent tout bas...
Bravo !!! et merci...

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique