luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Luchon : les lacs d'altitude ont été alevinés

L’alevinage des lacs d’altitude des massifs luchonnais est programmé tous les 2 ans après dégel, habituellement la première quinzaine du mois de juillet (années impaires), en fonction de la disponibilité d’ "Hélicoptères de France" basés à Préchac dans les Hautes-Pyrénées.



Jeudi 13 Juillet 2017
AAPPMA Luchon


Quand les truites tombent du ciel

(Photo © Daniel Estrade)
(Photo © Daniel Estrade)
Ce mardi, 11 juillet, les lacs Vert, Bleu, Charles, Célinda, Port-Vielh, les Boums du Venasque, la Montagnette, les  étangs de la Frêche, le Portillon, le Lac Bleu, le lac d’Oô, le Boum de Soulas, de Laouay, et le ruisseau d’Arrouge ont été alevinés. 

Les lacs d’Espingo et de Saoussat eux, sont en gestion patrimoniale, c'est-à-dire vierges de tout alevinage. La reproduction des truites frayant dans leurs tributaires est suffisante pour les saturer en alevins. 

EDF effectuant actuellement des travaux dans le lac Glacé, le niveau de ce lac est très bas. C’est pourquoi  il n’a pas été aleviné en raison de sa difficulté d’accès.

Le déroulement des opérations est le suivant : lorsque l’hélicoptère se pose sur le tarmac d’Astau, on charge à son bord une dizaine de poches en PVC transparent remplies d’eau et contenant chacune environ 700 alevins (un alevin mesure 7cm et pèse 2gr).

Trois passagers montent à bord de l’hélicoptère et après observation des consignes de fermeture de la porte et de sécurité données par le copilote, l’hélicoptère décolle.

Le nombre de rotations nécessaire est calculé en fonction de la quantité d’alevins, donc du nombre de poches, sachant que l’on ne peut pas stocker plus de 12 poches dans l’habitacle de l’hélicoptère. Ceci est fonction de la charge que peut supporter l’hélicoptère, les 3 passagers compris.

C’est ainsi que 30 000 alevins de truites fario sont introduits dans nos lacs d’altitude tous les 2 ans. On y ajoute 25 000 alevins de saumons de  fontaine.

La quantité d’alevins est fonction de la surface des lacs. Ces alevins vont prendre la relève de leurs aînés, déversés en 2013 puis en 2015 dans les mêmes conditions, et atteindront la taille légale de capture dans 3 ou 4 ans, en fonction de la capacité d’accueil du milieu (température de l’eau et  nourriture disponible).
Il faut savoir qu’à ces altitudes, les conditions de vie sont extrêmes et que sans l’intervention de l’homme, tous les lacs situés au dessus de 2000m seraient des déserts piscicoles.

A l’issue des 5 rotations d’hélicoptère, tous les participants,  administrateurs de la  Fédération de Pêche du 31 et ses pisciculteurs, membres de la garderie Fédérale et sociétaires de "La truite luchonnaise" et  leurs soutiens musclés, dont Eric Da Costa, ont déjeuné à l’Auberge du Mailh d’Astau.
 

(Photo © Daniel Estrade)
(Photo © Daniel Estrade)


(Photo © Facebook @Eric Da Costa)
(Photo © Facebook @Eric Da Costa)

AAPPMA Luchon
AAPPMA Luchon


1.Posté par Alligator le 13/07/2017 18:59
Ils ont oublié, d'amener le crocodile du Lac de Badech ;-)

2.Posté par Picsou 31 le 14/07/2017 08:42
Rotation d'hélico plus utile que celle qui était prévue à Peyragudes pour le Président...

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique