luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Nadau en concert acoustique : rare mais toujours sublime

Nadau en concert intimiste accompagné de deux musiciens...



Mercredi 11 Octobre 2017
Nadyne Vern-Frouillou


(Photo NVF)
(Photo NVF)
Nadau est un fidèle du Tarn et Garonne même si, venant des Pyrénées il avoue que dès qu'il franchit la Garonne, il se croit  dans les Dom-Tom ! Cependant à Puylagarde, (un petit village au nord des Dom-Tom !) où il était invité par une troupe de théâtre, son concert avait la particularité d'être annoncé "acoustique", c'est à dire avec des instruments n'utilisant pas d'amplificateur.
Nadau, ses accordéons, sa boha, son harmonica et sa voix (avec cependant un micro!) n'était donc accompagné que de deux musiciens, Cédric Privé au violon et Jean-Pierre Medou à la guitare sèche et au "banjo" occitan.

Le choix de s'exprimer en concert plus intimiste permet à Joan de Nadau/Michel Maffrand de retrouver l'ambiance de ses premiers concerts, explique-t-il, dans des salles plus petites et devant un nombre de spectateurs réduits.

Cela permet aussi à des associations aux ressources modérées et aux petites communes ne possédant pas de vastes salles, de pouvoir offrir et surtout faire découvrir Nadau à un public nouveau.

Ainsi à Puylagarde, près de trois cents personnes se sont pressées à l'espace Ouradou et s'il y avait quelques "afficionados" parmi le public, la majorité des spectateurs découvrirent et … apprécièrent étonnamment.

Les rires difficiles à retenir, les applaudissements spontanées et les silences d'attention et d'émotion ont salué l'exploit du trio acoustique.

Nadau a bien sûr interprété ses grands "classiques", agrémentant le spectacle, comme toujours, d'intermèdes contés où l'humour se mêlant à un sens extraordinaire de l'observation, lui ont valu des salves d'éclats de rire et d'applaudissements.

Il est vrai que le repas de communion, remplaçant la narration des fêtes de Dax dans les grands concerts, vaut son pesant d'or de souvenirs authentiques traités avec un humour délicat et une forte émotion poétique.

Précédant ses chanson en gascon, "le vrai occitan" lance-t-il pour titiller Rouergats et "Carcinols"  réunis, de la traduction du texte qu'il va chanter, Nadau se fait talentueux conteur, un rôle qu'il affectionne particulièrement et qu'il développe un peu plus dans son concert acoustique, pour le plus grand bonheur des auditeurs attentifs qui tranchent leur émotion de francs éclats de rires.
  
"Si je répondais aux nombreuses demandes de concert acoustique, je ne ferais que ça !" sourit Nadau qui annonce déjà près de cinquante "grands" concerts pour 2018.

Des grands concerts qui permettent à un plus grand nombre de musiciens de vivre de leur passion.

Nadau est aussi sensible aux difficultés des intermittents du spectacle qui acceptent cependant les rappels du public "en chantant 39 chansons payées 32 !"

Ravi du gîte (presque) montagnard qui lui fut réservé à Loze-en-Quercy, Nadau et ses deux musiciens retrouvaient dès le lendemain et toujours en Tarn-et-Garonne, l'ambiance du grand concert électro-acoustique "supplémenté" d'une banda.

Après ces deux concerts à la fois différents - dans l'orchestration - et semblables dans le fond poético-humoristique, Nadau, fatigué mais heureux, pouvait quitter les "Dom-Tom" en re-franchissant la Garonne pour retrouver ses chères Pyrénées où il puise son inspiration avec délectation entre Saoussat et lac en deux lettres pour les cruciverbistes !   

Nadyne Vern-Frouillou
Nadyne Vern-Frouillou

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique