luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Nostalgie Comminges : réaction de David Saforcada, candidat à la Présidentielle

Suite à l'annonce par "Luchon Mag" de la fermeture programmée de Radio Nostalgie Comminges, nous publions ci-après, la réaction du commingeois David Saforcada, candidat de France Bonapartiste à l'élection présidentielle 2017.



Jeudi 16 Février 2017


(Photo : capture Google Street View)
(Photo : capture Google Street View)
Mercredi, "Luchon Mag" a annoncé en exclusivité, cette mauvaise nouvelle médiatique dans notre région, avec la fin annoncée de Radio Nostalgie Comminges (ire ic i).

Nous publions ci-après, la réaction du Commingeois David Saforcada, candidat de France Bonapartiste à la prochaine élection présidentielle.
 
"C’est avec tristesse et une certaine colère que j’apprends la fin de Nostalgie Comminges. Un 'média' de plus victime de la conjoncture économique qui touche nos territoires. Le Comminges territoire abandonné de la République … Depuis des années, j’avais pris l’habitude de croiser Amélie ou Pierre, généralement au détour d’une élection, au téléphone ou sur le terrain avec toujours leur sens du professionnalisme mais aussi humour. C’est avec Nostalgie que j’ai découvert que j’étais un politique 'pittoresque' et je ne l’oublie pas. Je ne connais pas tous les dessous de l’affaire mais quoi qu’il en soit, ils vont nous manquer nos chroniqueurs radios du Comminges."



1.Posté par Grognard du Comminges le 16/02/2017 09:53
M.... comme dirait Cambronne.
Le Comminges c'est la Bérizina :-(
Fuyez ce territoire!

2.Posté par Twix le 24/03/2017 20:48
Commentaire plus que déplacé Grognard du Comminges ?
Beaucoup fuient les grandes villes et notre territoire a sa carte à jouer mais ce genre de réaction est pitoyable. Plutôt que fuir un territoire, il vaut mieux le soutenir. Au niveau politique (mais que pouvons-nous en attendre ?), au niveau de nous tous citoyens, en consommant local, plutôt que sur Internet ou dans ces grandes galeries et/ou grandes agglomérations...
Bref, ne fuyons pas, résistons, consommons, investissons !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Coup de coeur | Tribune libre | Coup de gueule | Opinion | Billet d'humeur