luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Pour le député Joël Aviragnet, "la baisse des APL est une mesure anti-pauvres"

Le Gouvernement a annoncé un coup de rabot dans le budget de l’aide au logement. La réduction de 60 euros annuels qui affectera les allocations logement réduit le pouvoir d’achat des familles et l’accès au logement de nos étudiants. Dans un communiqué, le député PS du Comminges-Savès Joël Aviragnet réagit et parle d'une "mesure anti-pauvres".



Mardi 25 Juillet 2017


Pour le député Joël Aviragnet, "la baisse des APL est une mesure anti-pauvres"
Le Gouvernement a annoncé ce samedi 22 juillet 2017, au milieu de l’été, son intention d’appliquer un coup de rabot général sur toutes les aides au logement (APL, ALS, ALF) de 5€ par mois et par foyer pour une économie de 140 millions d’euros par an.

Pour le député socialiste de Haute-Garonne, il s’agit d’un choix politique qui consiste à "prendre aux foyers les plus modestes pour effectuer des économies dérisoires au regard du déficit public français et qui n’est autre qu’une stigmatisation des personnes démunies".

En effet, il convient de rappeler que les aides aux logement bénéficient aux ménages les plus modestes et sont parmi les plus redistributives.

"En outre, cette annonce qui ne faisait pourtant pas partie des engagements de campagne du Président de la République, intervient alors qu’une réduction de l’ISF va venir profiter aux français les plus riches à raison de 3 milliards d’euros", a indiqué Joël Aviragnet.

"D’aucuns ont assuré qu’il s’agirait d’une mesure décidée par le Gouvernement précédent. Cette information est non seulement fausse, comme l’ont affirmé Christian Eckert et Emmanuelle Cosse, elle est surtout un aveu de faiblesse de l’actuel Gouvernement qui refuse d’assumer ses mesures les moins populaires.

"Aussi, certaines voix s’élèvent pour affirmer que les APL ont un effet inflationniste sur les loyers, si cela est parfois le cas dans les petites surfaces et les logements étudiants, comment penser qu’une réduction de 5€/mois annulerait l’effet inflationniste ? La seule solution efficace pour lutter contre l’inflation des logements étudiants ou des petites surfaces serait de plafonner les loyers de ces logements ce qui n’est pas envisagé par ce Gouvernement.

"Cette décision est non seulement absurde et injuste, elle est aussi incompréhensible étant donné que 60% des allocataires vivent sous le seuil de pauvreté et 80% d’entre eux vivent avec moins que le Smic. A ce titre, il est nécessaire que le Gouvernement recule sur ce point pour permettre aux foyers les plus modestes de se loger dans les meilleures conditions" a conclu Joël Aviragnet.



1.Posté par eLecteur le 25/07/2017 21:17
Il y a des chances que sa réaction soit entendue...
Macron et sa clique vont trembler. MDR

Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce