luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Pyrénées Haut-Garonnaises : démission du 2e vice-président Jean-Louis Redonnet

Jean-Louis Redonnet, ancien président du Pays de Luchon, et élu, vendredi soir, 2e vice-président de l'intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises" a démissionné de son poste, ce lundi après-midi.



Lundi 30 Janvier 2017
Paul Tian


Jean-Louis Redonnet, candidat à la présidence de "Pyrénées Haut-Garonnaises)
Jean-Louis Redonnet, candidat à la présidence de "Pyrénées Haut-Garonnaises)
 Jean-Louis Redonnet, ancien président du Pays de Luchon, et élu, vendredi soir, 2e vice-président de l'intercommunalité "Pyrénées Haut-Garonnaises" nous a confirmé par téléphone avoir démissionné de son poste, ce vendredi après-midi.

L'élu luchonnais qui, vendredi était candidat à la présidence de "Pyrénées Haut-Garonnaises" n'a pas souhaité réagir à chaud. "Homme de réflexion", il a laissé passé le week-end pour prendre sa décision de ne plus siéger dans les instances dirigeantes de cette intercommunalité née de la fusion des anciennes communautés de communes du Haut-Comminges, du canton de saint-Béat et du Pays de Luchon, après une analyse du scrutin "chaotique" (selon ses termes) du scrutin de vendredi soir à Cierp-Gaud.

Jean-Louis Redonnet rappelle qu'il s'est présenté "comme l'homme de la synthèse et de la conciliation" et du "rassemblement pour préserver" ce nouveau territoire.

Une idée de gouvernance qui, pour l'ancien président de la CCPL a été rejetée.

"Ma lecture des différents scrutins de la soirée est que l’on a plébiscité l’homme, mais pas l’idée de synthèse. Donc pour moi, pas de blessure narcissique à cicatriser, mais une idée de gouvernance rejetée. Et c’est pourtant là l’essentiel."

Devant ce constat, Jean-Louis Redonnet a donc décidé de présenter sa démission (irrévocable) au président Castel et à la sous-préfète de Saint-Gaudens, dès ce lundi. Il redevient donc simple conseiller municipal de Luchon et conseiller communautaire de "Pyrénées Haut-Garonnaises".

Victime collatérale ? 

"J’aurais certainement été la victime collatérale de conflits d’égos multiples et de multiples provenances y compris dans mon camp, mais c’est ainsi et je ne pense pas que de régler ses comptes du 'coup' d’avant-hier, de celui d’hier, du probable de demain, sans parler de celui d’après demain soit sain et profitable à notre territoire qui a besoin d’unité et de solidarité, poursuit Jean-Louis Redonnet et " ne pouvant m’associer à un exécutif dont la composition traduit clairement l’approfondissement de la fracture créée, je ne peux accepter la vice présidence qui m’avait échu...

Quel après pour Jean-Louis Redonnet ?

"Sur un plan personnel, cela va me permettre de mieux me consacrer à ma famille,  que j’ai eu souvent l’impression de négliger, à mes amis et mes voisins qui souhaitent partager mes balades en montagne et à ma passion renaissante de la photo. Je m’investirai davantage dans le tissu associatif local, en bref, je goûterai les plaisirs simples de la liberté retrouvée et de la vraie vie", précise l'élu luchonnais dans un communiqué reçu à la rédaction de "Luchon Mag".

Rappel : vendredi soir, après son échec à la présidence, Jean-Louis Redonnet a été élu à la 2e vice-présidence par 76 voix sur 91 votants.




 

A lire sur "Luchon Mag"

  • Pyrénées Haut-Garonnaises : Alain Castel, élu président (cliquez ici)
  • Pas de vice présidence pour Louis Ferré (cliquez ic i)

Paul Tian
Paul Tian


1.Posté par luchon31 le 30/01/2017 17:53
TOUT VA BIEN A BAGNERES DE LUCHON..........!!!!!!!!!!!

2.Posté par Réjouis 31440 le 30/01/2017 22:18
Rien d'étonnant je l'avait écrit et prévu avant les élections. Il suffisait de lire son interview à LM pour comprendre qu'il ne voulait pas d'un second rôle...
Il a pris toutefois une sage résolution que devrait prendre les 2 autres.
Cette nouvelle réorganisation n'est adapté à notre territoire montagnard. Quand on sait les différences de culture d'une vallée à l'autre et, si en plus on y ajoute un territoire de plaine. Cela devient vite ingérable, inconciliable et contre nature.
Il était possible de refuser ce système, ils ont eu tord de s'y engouffrer.
Aux habitants maintenant de se mobiliser pour faire capoter ce système que Paris veut nous imposer.
Et peut-être que maintenant, les élus électeurs vont réfléchir avant de suivre les consignes comme des moutons...
J'espère que les élus Luchonnais resteront vendredi à la maison
La semaine commence bien, il faut que vendredi soit l'apothéose de cette grosse arnaque!

3.Posté par 31210 GP le 30/01/2017 22:51
L'interview de radio Nostalgie ici:
http://vivreenvalleedesaintbeat.org/2017/01/30/revue-de-presse-nostalgie-comminges-pyrenees-du-30-janvier-2017-demission-de-jean-louis-redonnet-de-la-vice-presidence-du-la-nouvelle-communaute-des-communes/

4.Posté par Penthésilé le 30/01/2017 23:06
D'après les dernières nouvelles, d'autres démissions vont suivre :-)
Bonne occasion pour que des candidatures féminines voient le jour ;-)
Une CC d'amazones, qu'est ce que l'on va rigoler...

5.Posté par Ferré Marie Chantal le 31/01/2017 05:24
J'avais eu vent d'une éventuelle démission de Jean Louis Redonnet, mais je me suis prise à espérer qu'il s'agirait de se dédire de son mandat
municipal, sa love story avec le monarque prenant l'eau depuis longtemps. De plus je pense que Monsieur Redonnet paie l'inimitié et l'agacement
général à l'encontre du maire de Luchon, ajouter à cela l'affaire Pälacin, il aurait été normal que Jean Louis Redonnet ait des envies de
se dédouaner de l'ambiance générale. Dommage!!!! Cependant nous ne sommes pas au bout de ce drame shakespearien qui nous réserve
encore bien des rebondissements!!!

6.Posté par pauvre luchon le 31/01/2017 10:34
A vouloir tout (le siege,le nom,la presidence)Louis Ferre et ses valets n existent meme plus dans la grande com com
dommage pour luchon et ses communes environnantes

7.Posté par Bunny le 31/01/2017 11:11
lorsque l'on s'expose et que l'on impose parfois , les "retours" sont inéluctables ...
Homme de synthèse et de conciliation , je ne le ,pense pas ...très sincérement
Cette décision est peut-être dommageable pour le luchonnais , mais , hors de l'exécutif tu devrais avoir plus de possibilités pour faire avancer certaines idées
c'est à la "bonne gouvernance" de notre municipalité que tu devrais te consacrer .. car , là , il y a de GROS MANQUES
Comme moi , tu pourras profiter un peu plus du bon air ..et de ta famille ...
Amitiés

8.Posté par MB (ALVA) le 31/01/2017 12:42
M.Redonnet , qui se proclame "homme de la synthèse et de la conciliation", justifie sa décision par le fait que son "idée de gouvernance"a été "rejetée" .
C'est à dire que,modestement,il estime que son idée est la seule valable et n'est pas discutable : c'est à prendre ou à laisser .
Quant à son esprit de conciliation,l'ALVA l'a apprécié quand il nous a traités de "partisans...amateurs...passéistes...incompétents..."
Il y a le discours et les faits.

9.Posté par Pere Dupanlou le 31/01/2017 16:58
On pourrait y voir une manœuvre bassement politique visant uniquement à désengager les responsables luchonnais de la com com pour pouvoir plus facilement l'accuser de tous les maux ... Le nouveau refrain des élus luchonnais va être : " c'est la faute à la com com ..."

10.Posté par Oui mais... le 31/01/2017 21:14
C'est une démission sans en être une.
Le fait de rester conseiller, fait, qu'il sera toujours là pour dire blanc, quand les autres diront noir.
Sa présence restera un gravillon dans les godasses des 2 autres.
C'est du grand n'importe quoi.
Dire qui il "retrouve la liberté" me fait aussi sourire! Presque il nous faudrait culpabiliser. Ce qu'il était jusqu'à présent c'est lui qui se l'est voulu! Non?
Stupéfait aussi de lire certains commentaires du Luchonnais sur des pages Facebook connues.
Quand on peut lire, la dévotion, l'adoration à la limite de l'idolâtrie envers cette homme. Certaines et certains devraient consulter!
Une bonne cure comme le Maire du 33 après sa défaite, fera le plus grand bien au gourou et a ses groupies ;-)

11.Posté par ratt le 01/02/2017 10:16
@Oui mais...... tout à fait d'accord avec vous. tout cela c'est du grand n'importe quoi.
On est bien loin de l'intérêt général.

Restons donc au fond de notre vallée, liberté "retrouvée", et continuons à regarder les autres de haut.....en criant au coup d'Etat et aux magouilles!

12.Posté par ratt le 01/02/2017 10:33
suite.... "liberté retrouvée" dit Mr Redonnet..
ah bon, il était en prison ? et qui l'y avait mis ?...
et il était candidat pour y retourner... et il est déçu de ne pas avoir été renvoyé en prison ?
bon..... au moins c'est clair

13.Posté par Pere Dupanlou le 01/02/2017 12:29
On peut tout à fait respecter le choix de se retirer de la politique mais pas de cette manière.
On ne se fait pas élire vice-président dans l'intention de servir l’intérêt général pour ensuite démissionner et invoquer l’intérêt personnel...
On pouvait penser que M. Redonnet voulait surtout rouler pour Luchon au sein de la com com , on s'aperçoit qu'il roulait surtout pour lui.

14.Posté par Discret le 01/02/2017 14:45
Cahuzac, Fillon et le notre... :-(
Belle image de la France...
Ils nous font pitié!
Je n'aimerai pas être de leur famille! Plutôt que d'avoir à raser les murs, je quitterai le pays...

15.Posté par Boomer le 01/02/2017 15:08
"Cantamañanas" tout simplement!
Inutile d'en écrire plus.
Qu'il disparaisse une fois pour toutes, et les autres suivront...

16.Posté par Réjouis 31440 le 05/02/2017 18:29
On ne sait toujours rien de la réunion de vendredi dernier :-(
Est ce que notre Maire de Luchon a réussi à obtenir une Vice Présidence ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Agenda | Actu | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub