luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

REPORTAGE. Dans les coulisses de l'établissement thermal

Une exclusivité de "Luchon Mag".

Aujourd'hui Nadyne (en) traîne les lecteurs de "Luchon Mag" dans la boue… Celle des Thermes qui apporte bien-être et soulagement aux nombreux curistes de rhumatologie. De A à Z, elle nous dit et nous montre tout pour que les lecteurs de "Luchon Mag" appréhendent mieux le "mystère" des soins thermaux… et puissent en parler à tous ceux qui ignorent ou sont encore dubitatifs sur les bienfaits du thermalisme .



Mercredi 21 Octobre 2015
Nadyne V.F.


(Photo Nadyne V.F.)
(Photo Nadyne V.F.)
Au moment où je m'apprêtais à rédiger mon article-reportage sur la boue à Luchon, je lis sur Facebook, cette "plaisanterie" (pas très fine)… "Ma femme a pris un bain de boue, ça lui a fait paraître vingt ans de moins...pendant deux jours, puis la boue est tombée."

Eh ! Bien nous entrons dans le vif du sujet, cette phrase n'a pu être prononcée par un goujat dont l'épouse viendrait à Luchon, puisqu'on n'y pratique pas les bains de boue, seulement des illutations : applications locales de boue suivant la pathologie à soulager,  (de "lutare" enduire de "lutum"/ boue ).

Deux fois millénaires, les vertus thérapeutiques des eaux de Luchon, les plus sulfurées des Pyrénées,  séduisent les patients las de surmédication médicamenteuse.

Les vapeurs sulfurés et les boues sont des médicaments thermaux naturels aux propriétés antalgiques et relaxantes particulièrement efficaces dans le cadre de la rhumatologie.

Mais comment cela se passe-t-il ?  Pourquoi et comment utilise-t-on la boue ?

Aux griffons des sources luchonnaises apparaissent de longs filaments appelés «"barégine". Ce sont des bactéries qui transforment les sulfures volatils de l'eau en souffre colloïdal.

Chaque jour,  dans l'antre des thermes de Luchon, on aide un peu la nature en préparant des boues thermales grâce à cette barégine.

La boue  (terre + eau) provient d'un mélange de «"bentonite", une poudre d'argile neutre  en provenance de Dordogne.  La consommation luchonnaise est d'environ 30 tonnes / an. 

La bentonite est mélangé avec de l'eau thermale, à 70° naturels, de la source "Pré" ( parmi les différentes  sources qui  alimentent l'établissement et sont utilisées suivant leurs vertus thérapeutiques en ORL et dans les différentes baignoires).

Dans les sous-sol de l'établissement thermal, 85 bacs de maturation sont emplis de bentonite sur laquelle on fait couler l'eau de "Pré". Au contact de l'air, la molécule soufrée devient "barégine" formée de micro-organisme qui oxydent les composés soufrés et présentent des activités antibiotiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes. 

Cette maturation dure 28 jours MINIMUM.

Une fois par semaine un malaxeur mélange argile neutre et barégine pour obtenir la boue thermale.

Cette boue thermale est distribuée par chariots, vers les services de bains de boue locaux (BBL) et d'illutation.

Tous les soins (ORL et Rhumatologie) sont prescrits par le médecin thermal que chaque patient choisit.

Les BBL sont spécifiquement réservés aux pieds,  bras et mains. (Il y a trois services BBL : Rez de chaussée ,  2° étage du bâtiment le  plus récent ( 1974 ) dit "Le  * vaporarium", puisqu'il est "l'antichambre" du plus grand sauna / vaporarium naturel d'Europe ) et Espace "Hors classe"( voir plus loin).

Le maintien en température se fait dans des caissons autour de 50°  ( +/-2° ) puis est utilisée dans les 18 cabines du rez-de-chaussée et les 8 cabines du 2° étage du  *Vaporarium.

En BBL on enfile des "bottes / botillons" et "gants de cérémonie" (! )  / manchettes en gaze pour protéger la peau.
 
SERVICES D'ILLUTATION 

Dans le service Illutation , la boue est maintenue en température dans des ateliers  de pétrins autour de 46 ° (+ / -  2 °) d'où elle est distribuée, par seaux sur chariot (car c'est très lourd)  vers les 116 cabines d'illutation de boues pour application (+/- 46°).

La boue est appliquée en cabines individuelles (116) sur les cervicales, épaules, colonne vertébrale, lombaires, hanches, genoux, mains. Chaque patient reçoit des applications différentes qui peuvent être multiples. (ex : cervicales élargies + colonne vertébrale + lombaires élargies + une hanche + les deux mains... séparées ou réunies). Une fois "enduit" de boue, le patient s'allonge pour une durée de 15 minutes afin de bénéficier de tous les bienfaits des illutations.

La boue n'est pas directement appliquée sur la peau,le corps est protégé par des "voiles" de gaze comme en BBL avec les "bottillons" et les "gants / manchettes".

On entend souvent des curistes allés ailleurs, se réjouir de cette attention spécifique à Luchon. 

Il y a deux  services d' illutation :  un au 2° étage du * vaporarium et un dans le service dit "Hors classe", au bâtiment Chambert, (le plus ancien de l'établissement thermal 1848). Ce service regroupe toutes les possibilités de soins sur un espace luxueux, évitant les déplacements des patients dans les couloirs et les escaliers / ascenseurs.
 
Après usage, la boue est "dégazée" manuellement : on retire les diverses gazes des boues et on procède à son hygiénisation / pasteurisation en pétrins avec montée en température.

On renouvelle la boue en compensant la perte de quantité de boue occasionnée par sa manipulation (il en reste toujours une quantité assez importante collée aux différentes protections de gaze).
 
Le taux de conformité est de 100 %. Les analyses et contrôles mensuels obligatoires sont doublés d'autocontrôles bimensuels.

L'établissement thermal de Luchon a obtenu la certification "Haquacert" en 2013, cela impose des exigences de garanties de qualité sanitaires des eaux et des soins qui sont auditées chaque année.

Peu d'établissements bénéficient de cette labellisation mais beaucoup sont en cours de démarche.  

Reportage : Nadyne V.F. pour "Luchon Mag"

REMERCIEMENTS

  • Merci à  Louis Ferré, maire de Luchon, qui a validé mon projet de reportage. Merci de sa confiance dont j'espère être digne.
  • Merci à Pierre Capéran, directeur des Thermes qui a compris tout l'intérêt de ma démarche pour l'établissement thermal qu'il dirige .
  • Merci à Jean-Claude Tiné, Directeur-adjoint , qui m'a donné des indications techniques et m'a spontanément et très aimablement ouvert les portes du sous-sol  de l'établissement thermal  pour faire découvrir aux lecteurs de "Luchon Mag " un lieu qui n'est pas accessible au public (même lors des visites guidées des Thermes).
Au service illutation, les curistes sont accueillis par Patricia et Danielle qui tamponnent leur feuille de présence (Carmen attirée par la célébrité sur Luchon Mag est venue en renfort ! ) On aperçoit derrière les hôtesses d'accueil , la vaste salle d'attente et de chaque côté, indiqués par des lettres ,  les entrées des travées où se trouvent les cabines de soins
Au service illutation, les curistes sont accueillis par Patricia et Danielle qui tamponnent leur feuille de présence (Carmen attirée par la célébrité sur Luchon Mag est venue en renfort ! ) On aperçoit derrière les hôtesses d'accueil , la vaste salle d'attente et de chaque côté, indiqués par des lettres , les entrées des travées où se trouvent les cabines de soins

30 tonnes de bentonite en provenance de Dordogne arrivent à Luchon
30 tonnes de bentonite en provenance de Dordogne arrivent à Luchon
Toutes les photos sont sous © Nadyne V.F.

quelques un des 85 bacs de maturation , on aperçoit le portant du malaxeur au fond
quelques un des 85 bacs de maturation , on aperçoit le portant du malaxeur au fond

L'eau thermale  ( 70° naturels ) de la source " Pré"  arrive dans chaque bac de maturation
L'eau thermale ( 70° naturels ) de la source " Pré" arrive dans chaque bac de maturation

Au contact de l'air , apparition de la barégine  ( filaments blancs qui forment des plaques ) 326       mises en maturation pendant 28 jours MINIMUM , une fois par semaine , argile neutre et barégine sont malaxées
Au contact de l'air , apparition de la barégine ( filaments blancs qui forment des plaques ) 326 mises en maturation pendant 28 jours MINIMUM , une fois par semaine , argile neutre et barégine sont malaxées

La boue attend les curistes pour des bains locaux : pieds ou bras / mains
La boue attend les curistes pour des bains locaux : pieds ou bras / mains

Les curistes placent dans le bac de boue leurs pieds enveloppés/ protégés  de botillons de gaze
Les curistes placent dans le bac de boue leurs pieds enveloppés/ protégés de botillons de gaze

Bain de boue local ( BBL ) pour les mains et bras , également protégés par des "gants" / manchettes
Bain de boue local ( BBL ) pour les mains et bras , également protégés par des "gants" / manchettes

Provisoirement au poste d'accueil, notre ami Julien était ravi aussi de bénéficier du privilège d'une photo pour Luchon Mag
Provisoirement au poste d'accueil, notre ami Julien était ravi aussi de bénéficier du privilège d'une photo pour Luchon Mag

Dans chaque cabine, une couchette  -  ( rituellement ) posée sur le sac * , la feuille de cure précisant les soins prescrits par le médecin thermal  ( * l'établissement thermal fournit des sacs de cure mais les fantaisies sont permises !
Dans chaque cabine, une couchette - ( rituellement ) posée sur le sac * , la feuille de cure précisant les soins prescrits par le médecin thermal ( * l'établissement thermal fournit des sacs de cure mais les fantaisies sont permises !

Voilage/protection du/de la curiste  avec de la gaze
Voilage/protection du/de la curiste avec de la gaze

Un agent thermal enduit le /la curiste de boue bien chaude (+ /- 46 °)
Un agent thermal enduit le /la curiste de boue bien chaude (+ /- 46 °)

Audrey apporte la boue entre deux voiles de gaze pour envelopper les mains
Audrey apporte la boue entre deux voiles de gaze pour envelopper les mains

Quand Bernadette vient enlever la boue  :"j'ai l'air d'une cigogne ! (sic)   la bonne humeur est toujours de mise dans les différents services
Quand Bernadette vient enlever la boue :"j'ai l'air d'une cigogne ! (sic) la bonne humeur est toujours de mise dans les différents services

Sylvie  emporte aussi la boue à l'atelier de dégazage et d'hygienisation
Sylvie emporte aussi la boue à l'atelier de dégazage et d'hygienisation

Audrey et Katya plaisantent " Nous n'avons pas bonne mine , on verra qu'en fin de saison , nous sommes fatiguées !"
Audrey et Katya plaisantent " Nous n'avons pas bonne mine , on verra qu'en fin de saison , nous sommes fatiguées !"

Sébastien procède au dégazage  avant de mettre la boue dans le pétrin pour l'hygienisation
Sébastien procède au dégazage avant de mettre la boue dans le pétrin pour l'hygienisation


Hygiénisée et pasteurisée  la boue peut repartir en cabine , à gauche , les seaux de boue fraîche pour renouveller la diminution due aux pertes à chaque usage
Hygiénisée et pasteurisée la boue peut repartir en cabine , à gauche , les seaux de boue fraîche pour renouveller la diminution due aux pertes à chaque usage

Nadyne V.F.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Novembre 2017 - 20:06 Thermes de Luchon : bonne retraite Lina !

Samedi 23 Septembre 2017 - 13:24 Artiès : la ville aux... vélos fleuris

Mardi 5 Septembre 2017 - 16:23 Val d'Aran : Bagergue, village... "4 fleurs"

Nadyne V.F.


1.Posté par danois le 21/10/2015 17:50
Bravo et merci pour cet honnête reportage !Chacun pourra constater que l'établissement thermal de Luchon ne mérite pas la mauvaise presse qui lui est faite au-dehors par des gens peut-être tout simplement "mal intentionnés"(allez savoir pourquoi!.....)

2.Posté par Ratt le 22/10/2015 09:28
Nous sommes tous d'accord: il faut sauver les thermes de Luchon et, au moins, stopper leur déclin.
Nous avons perdu 1.000 curistes en 2 ans.
C'est énorme.
Il faut réagir.

3.Posté par AB380 le 21/10/2016 19:06
Effectivement personne n'a intérêt alors que les impôts luchonnais sont déjà très lourds à la faillite des Thermes due en partie à la désaffection des cures pour des problèmes de coûts, de congés et du système des Labos et ceci depuis des décennies. En plus de ces problèmes Luchon comme pour Super est toujours resté avec ces rentes de situation sans innover, Val Louron ou Lés, et moderniser sans parler du système des clans politiciens. J'espère qu'au printemps les thermes, le Casino, Super et pourquoi pas d'autres activités pour attirer le tourisme avec une diminution fiscale augureront une ère de prospérité

Nouveau commentaire :

Coup de coeur | Tribune libre | Coup de gueule | Opinion | Billet d'humeur