luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Retraites, départements, services publics : précisions du candidat "En Marche" Michel Montsarrat

Nous publions ci-après le communiqué de Michel Montsarrat, candidat de La République En Marche (LREM) dans la 8ème circonscription du Comminges/Savès. Le candidat de la majorité présidentielle entend ainsi répondre aux interrogations et inquiétudes des citoyens rencontrés au cours de sa campagne du 1er tour, concernant notamment le programme présidentiel d'Emmanuel Macron sur les retraites, la suppression des départements ou encore les services publics en milieu rural.



Jeudi 8 Juin 2017


Michel Montsarrat, mercredi lors de sa réunion publique à Luchon qui a mobilisé une centaine de personnes (Photo © Jean-Léon Terki pour Luchon Mag)
Michel Montsarrat, mercredi lors de sa réunion publique à Luchon qui a mobilisé une centaine de personnes (Photo © Jean-Léon Terki pour Luchon Mag)
Je voudrais, au travers de ce communiqué de presse, faire la lumière sur certaines propositions sensibles de la République en Marche afin de rassurer nos électeurs du Comminges-Savès.
 
Tout d’abord concernant les retraites :

Emmanuel Macron souhaite unifier à terme tous les régimes de notre système de retraites. Légitimement perçu comme complexe, injuste, anxiogène, freinant la mobilité professionnelle et pénalisant la prise de risques. Un système où un euro cotisé donnera les mêmes droits, quels que soient les statuts et les moments de sa vie. Ceci étant, le système restera un régime par répartition, en gardant des spécificités selon les métiers et en maintenant l’âge légal à 62 ans. La réforme sera le fruit d’un consensus partagé avec les partenaires sociaux, au terme d’une longue période de concertation, pour une entrée en vigueur après la fin du quinquennat.

A côté de cette réforme, une hausse de 1,7 point de la CSG est prévue pour compenser la suppression de 3,1 points des cotisations salariales et chômage des actifs. Les retraités disposant d’un revenu fiscal annuel inférieur à 14 375€ en seront épargnés et le minimum vieillesse sera porté à un peu plus de 900€/mois.

A propos de la suppression des départements :

Cela ne doit pas être entendu de manière catégorique. A terme, Emmanuel Macron souhaite en effet réduire le millefeuille territorial. Pragmatique, il veut l’adapter aux situations réelles et non théoriques. Il ne s’agit pas de supprimer les 17 conseils départementaux dans lesquels figure une métropole. L’idée est, tout au plus, de confier aux services des métropoles les compétences des conseils départementaux où elles se situent. A l’instar de ce qui est à l’œuvre à Lyon. Le département de la Haute-Garonne serait maintenu en dehors du périmètre de Toulouse Métropole. Sur la méthode, cette hypothèse devra être le fruit d’une concertation avec les élus concernés. Et ne sera, en aucun cas, imposée d’en haut. A ce titre, une Conférence Nationale des Territoires se réunira tous les 6 mois. Aucune décision affectant les collectivités locales ne sera prise sans y être discutée.

Enfin, Emmanuel Macron ne saurait supprimer les services publics en milieu rural, à l’image de notre territoire du Comminges-Savès.
 
Bien au contraire, nous développerons les maisons de service public pour regrouper dans un même lieu tous les services essentiels à la vie de tous les jours (poste, prestations sociales, accès à l’emploi…).

De plus, nous élargirons les horaires d’ouverture pour les adapter aux contraintes des usagers (soirées, samedis).

Enfin l’importance d’un député issu de la majorité présidentielle est primordiale. Je serai aussi très proche du gouvernement et l’on sait que pour appuyer les dossiers de notre territoire il faut être de cette Même majorité. La région et le département font leur boulot, je pourrais les appuyer. Mon travail sera d’assurer la légitimité et La crédibilité des actions menées...

Un député écrit, propose, corrige et vote les lois en utilisant les amendements pour qu’elles soient bonnes pour nos territoires. 

Michel Montsarrat, candidat de La République En Marche (LREM) dans la 8ème circonscription du Comminges/Savès
 



1.Posté par insoumis luchon le 08/06/2017 13:13
Unifions les régimes de retraites sur le meilleur et non sur le pire comme le souhaitent la droite, En marche ! et les sociaux libéraux .
Arrêtons ce discours angélique et méprisant !!
Pour le département , gérard Collomb , maire de la métropole et ministre sous Macron en est un exemple , le dynamiteur du departement 69.
Chaque gouvernement successif avance avec leur tube de "vaseline" pour soit disant rendre la vie sociale, économique plus juste.
Fusion des cantons, fusions de intercommunalité, fusion des régions , la sociale démocratie et leurs porte flingues locaux ( Delga , Aviragnet ) a utilisé le même discours , le même raisonnement sans "usiter" de la consultation des citoyens , passage en force avec un petit coup de la loi Notré , porté par MAcron sous la gestion Hollande,
les services publics , tous veulent défendre le service public à la française, sauf que tous votent les lois à l'assemblée fusionnant les administrations , fermant des postes d'agent par ci par là , votant les lois de finances détruisant à petit feu le service public de qualité et de proximité.
Un service public calqué sur le modéle de la poste , précarisation :cdd et intérim pour assurer le service public; pôle emploi : prècarisation et fermeture au public les après midi ..... quel service public ? quel statut ? quelles missions ?
Une maison des services ? une maison de services publics ? un bar tabac faisant tout et rien ?
Attention aux impostures !
de l'argent , il y en a France , il suffit d'aller le chercher pour améliorer le sort des citoyens, l'économie locale.
C'est en votant pour des candidats de la France Insoumise afin que l'assemblée nationale reste un lieu démocratique et d'avancer social !!

Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce