luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

[Tribune Libre] Superbagnères : "Pourquoi ne pas avoir préparé la saison estivale ?" (1)

Luchon-Superbagnères : "l'envers du décor, encore et toujours, ou comment ne pas préparer la saison estivale, mode d'emploi". C'est le titre du premier volet de la tribune libre d'un de nos lecteurs, propriétaire d'une résidence à Superbagnères.



Jeudi 5 Octobre 2017
Pascal d'Uhart de Burgoa


(Photo © DOMY)
(Photo © DOMY)
La télécabine a fonctionné lors du week-end des 24 et 25 juin 2017 ; un couple de touristes déboursait 2 x 9,50 € soit 19 € pour atteindre le plateau de Superbagnères et contempler le plus beau panorama des Pyrénées, les nombreux sommets de + 3000 m,  (ils sont 13, mais pas tous visibles depuis le plateau) dont la Maladetta et l'Aneto (3 404 m)... 
Mais une journée est longue, que faire ? S'asseoir, boire, manger … que trouvait-on sur place ? … RIEN... !
 
Ceci n'est pas une histoire drôle !
 
Secteur privé : le Grand Hôtel n'était pas encore ouvert, les deux restaurants non plus.

Secteur public : les toilettes étaient fermées ; pas de point d'eau. Les herbes étaient hautes, le fauchage n'étant pas encore réalisé, et malgré la prolifération ce printemps, des mulots, rongeurs  qui atteignent la maturité sexuelle à 2 mois ...  Rien pour s'asseoir, aucune table forestière d'installée. Aucun bac à fleurs ! Tous  ces derniers points relèvent, pourtant,  de la puissance publique...
 
Il est vrai que les vététistes l'été, comme les skieurs l'hiver, ne se préoccupent pas du contexte environnemental ; mais les autres ?

A cette époque, fin juin,  les curistes, ou touristes, d'un certain âge, ont été contraints, la mort dans l'âme, de repartir.

Même si quelques uns, assis par terre, ont résisté ...un certain temps ! Je les ai vus ; je leur ai parlé !

Que m'ont-ils dit ?
"Cet endroit est abandonné ?"
 
Arrêtons-nous un instant, attardons-nous quelques instants sur cette situation. En réalité, il ne s'agit pas d'une situation, qui serait unique, et isolée, puisqu'elle se répète pratiquement chaque année, en juin et septembre.

Comment est-il possible que des responsables, quels qu'ils soient, fassent fonctionner la télécabine, sachant que RIEN n'est préparé, pour accueillir des visiteurs ?

Je ne parle pas des commerces privés, dont l'ouverture relève de leur décision souveraine : dépendante de la météo et d'un chiffre d'affaires espéré.

Mais les toilettes fermées, pas de point d'eau, pas de table forestière, pas de bacs à fleurs, pas de  fauchage  effectué...

Quelle image veut-on donner de la station Superbagnères ? S'agit-il d'un comportement délibéré ? D'une indifférence totale, assumée ? Que cherche t-on... ?
 
Mais où sont nos élus ? Que font nos élus ?
 
Et alors que Saint Aventin village, est correctement entretenu, avec la manne versée par les  400 ou 420 propriétaires de résidences secondaires ? De qui se moque t-on ?

 Qui a une réponse face à cette gestion déplorable ?

Le contraste est saisissant avec les personnels bénévoles, engagés avec la Fédération française des clubs alpins, et de montagne, dont un colloque s'est tenu en décembre 2016 à … Bagnères de Luchon ! Prise de conscience collective, améliorer l'organisation, être plus efficaces et crédibles ! Aux antipodes de ce qui se passe à Superbagnères !
Pour ma part, je pense que nous sommes en présence d'une économie de prédation, liée à la manne provenant de l'or blanc ; une société rentière qui n'a jamais été formée à la production, mais à l'allocation !
 
A l'heure d'Internet, comment un tel manque de coordination est-il possible ? Lorsque l'initiative privée est défaillante, quel est le rôle de la puissance publique ?

Pourquoi un tel désintérêt ?

Dit autrement, comment la bureaucratie peut "tuer" une station, et par voie de conséquence, la saison estivale ! Pourquoi, selon l'opinion générale, la saison hivernale va en s'améliorant, et pourquoi la saison estivale va en se dégradant un peu plus chaque année ?

Qui est aux commandes ? Personne ?

Mais l'absence de vision, peut conduire au naufrage !

Plus grave, malgré des protestations orales, de tous bords, et certaines écrites, cette situation s'est reproduite lors des week end de septembre !

Jusqu'à quand ? Trop, c'est trop !
 
Pas d'attaque de personne,  pas d'attaque "ad hominen" ; mais dénonçons la bureaucratie !

 La Mairie de Saint-Aventin, a pourtant  2 secrétaires de mairie, et 2 employés municipaux, lesquels sont venus... quelques jours plus tard !   

Le premier magistrat de Saint-Aventin n'est-il pas vice-président du SIGAS ? N'a t-il pas fait acte de candidature pour devenir responsable de l'Office de Tourisme ?

Que signifie cette course aux postes honorifiques ?

Et malheureusement, toute cette bureaucratie a un coût ! Rappelons qu'un maire perçoit des indemnités imposables, de l'ordre de 658 € brut. C'est peu ?

Mais à comparer avec le montant actuel du R.S.A. de 545 €, perçu par 1,8 million de français, ce n'est pas rien ! 

De plus, La France compte près de 9 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 1.015 € par mois... (voir Le Monde du 27.09.2017)

Une municipalité coûte en indemnités, versées par le Trésor Public, c'est à dire le contribuable, autour de 1.200 € par mois... Pour un mandat de 6 ans, on n'est pas loin de 100.000 € ! Et si l'on multiplie par les 20 mini mini communes des vallées du Larboust et d'Oueil, inférieures à 100 habitants, (dont le total doit affleurer les 700 habitants),  on approche de 2 millions d'euros !
 
Tout ça pour ça ! Tout çà pour un tel résultat !
 
Il est vrai que les Lois incitant au regroupement des petites communes, notamment celles de moins de 100 habitants, se sont succédées depuis la Loi Marcellin de 1971 ; mais elles n'ont pas dû arriver, ni à Saint Aventin, ni en Occitanie... 
 
Evitons d'être partisan, et partial puisque, comme le disait Talleyrand,  "Tout ce qui est excessif est insignifiant", alors, si nous devons faire le point sur la situation à Superbagnères, positif-négatif, reconnaissons avec sincérité  les éléments nouveaux survenus, depuis une année ou en cours de réalisation, sur le plateau de Superbagnères...
 
(à suivre...)
 

Tribune Libre, précision

"Une tribune libre désigne un article d'opinion publié dans une rubrique ouverte au public. Ce mode de publication permet à une personne qui n’appartient pas à l’équipe de rédaction d’exprimer publiquement ses idées. Il s’agit d’un article d’opinion, de commentaire ou de réactions qui permet, dans la mesure du respect des autres et du bon sens, d’aborder des thèmes très divers."  

(Photo © Domy)
(Photo © Domy)

Pascal d'Uhart de Burgoa

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:04 Dessin du jour : harcèlement...

Pascal d'Uhart de Burgoa


1.Posté par Cherche l''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''erreur.. le 05/10/2017 15:46
je crains l'hiver 2017 2018,plus de direction ou est notre très très cher President du Sigas ?Il a belle mine avec tous ce bordel.

2.Posté par Celsius le 05/10/2017 21:12
Rien à craindre. Il n'y aura plus d'hiver :-)

3.Posté par kiki le 05/10/2017 21:37
l'hiver arrive tout le monde ce réveille Mr le basque se rend compte qu'il ni a rien l'été à Super ou pas grand chose hormis des chemins de VTT entretenu par des bonnes volonté bénévolement merci a Valentin et ses pots. quand les grand chefs auront compris q'une station de ski doit fonctionner hiver et été pour atteindre l’équilibre ils aurons tout compris mais comme dit le proverbe un âne ne fera jamais un cheval de course!!! j'ai lu aussi sur un commentaire que les enneigeurs prenait de l'eau et faisait de l'eau ce qui est totalement faux vu la non prise en compte de ancienneté de l’installation par les grands Chefs c'est un tour de force que fait le responsable de la neige de culture pour produire de la neige quand les conditions sont réunis.j e dirais un mot sur l'ensemble du personnel qui travaille sans direction sans directive et vu le peu de personnel qu'il reste c'est aussi un tour de force bravo Mesdames et Messieurs.je ne m’étalerai pas sur la nouvelle direction qui pour moi na pas la compétence mais c'est un élus alors c'est normal .
voila Mr Uhart de Burgoa c'est en parti pour cela qu'il n'y a rien hormis des ruines d'un passé glorieux que l'on garde pour ce souvenir et dire" tu te rappelle avant "

4.Posté par Lauwers Marianne le 06/10/2017 20:32
Juste une toute petite remarque gentille et bien intentionnée : "On ne fera jamais d'un âne un cheval de course" et ce n'en est certainement pas le but : chacun son truc... On dit aussi, à juste et implacable raison : "Un âne ne trébuche jamais deux fois sur la même pierre !".
Alors on peut qualifier nos élus de tout (profiteurs, prétentieux,...partis de rien pour arriver nulle part... ) mais, ne faisons pas de comparaison avec les animaux : il n'y a que des humains pour être aussi orgueilleux et vides...

5.Posté par SuperLuchon le 07/10/2017 01:05
Tout le monde sera d'accord
On veut "Kiki la virgule" comme chef de station! ;-)

6.Posté par bibif le 10/10/2017 10:00
Vacances réveillon 31 décembre 2015-2016, depuis 3 ans nous venions dans des hotels à luchon pour skier à Super, pour les vacances de fin d'année et de février, cette année 2015-2016 , nous avions réservé et payé mon fils et moi 1 semaine à l’hôtel de super, village de vacances dont je terrais le nom
à notre arrivée pas de neige, seule la piste piou piou ouverte sur 50m avec de la neige rapporté ! Et à la réception on nous remet fièrement nos forfaits de ski ! quand nous demandons d'avoir un remboursement ou un décalage sur une autre semaine, un certain wilfried chargé des relations dites humaines, nous dit par mail : que nous avons droit à rien et que si vous voulez voir votre avocat, nous avons nous mème un très bon cabinet d'avocats !! Nous sommes rester 1 seule nuit, parti le lendemain avons perdu au total 1700 euros ! Seul remboursement l'école de ski de super, pour 1 semaine, n'ayant pas de neige hélas ont été correct et nous ont remboursé. merci à l'école de ski .mais par contre au village de super, ils ne nous reverrons plus ! C'est dans ces situations que les gens ne viennent plus !
J’espère que mon article sera passé ? Et bonne chance au directeur de la Pléte que je connais,au directeur du self service et au moniteur très sympa Alain ! En espérant que vous aurez de la neige pour les vacances de fin d'année.

7.Posté par Cherche l''''''''''''''''erreur.. le 12/10/2017 08:38
Cette station de ski est malheureusement foutue ,gérée par des incapables qui se prennent pour des grands chefs d'entreprises .Ils sont en train de foutre une station de ski par terre avec des emploies derrières .Vivement que l'on foutes tous ce monde dehors.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique