luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Tunnel Luchon-Benasque : dimanche, rencontre au sommet !

Caminamos juntos ! Dimanche 17 septembre, Luchon et Benasque célèbrent leur relation historique et envisagent pour l'avenir une liaison réduite entre l'Aragon et l'ex-région Midi-Pyrénées. Rencontre avec Didier Macip, président de "Luchon Passion", l'association à l'origine de cette journée.



Mardi 12 Septembre 2017
Paul Tian


Banderole en faveur du tunnel sur la façade de la mairie de Benasque (Photo © Paul Tian)
Banderole en faveur du tunnel sur la façade de la mairie de Benasque (Photo © Paul Tian)
L’année 2016 aura marqué le retour du projet du tunnel Benasque-Luchon dans la cité thermale. Un projet qui remonte au milieu du 19ème siècle et qui n’a jamais abouti, contrairement à nos voisins de Saint-Lary avec le percement du tunnel de Bielsa/Aragnouet, dont on a célébré, cette année, le 40ème anniversaire.

En décembre 2016, une réunion s’était déroulée aux Galeries Gourmandes à l’initiative de l’association des commerçants "Luchon Passion" en présence d’un nombreux public et de plusieurs élus. Ce soir-là, José Luis Ballarin, président de l’association espagnole assurant la promotion du tunnel avait brillamment exposé les tenants et les aboutissants de ce projet d’axe routier transfrontalier (lire ici).

Dans le prolongement de cette réunion de décembre 2016, une nouvelle manifestation se déroulera, dimanche prochain, 17 septembre, à l’Hospice de France afin "de célébrer les attaches ancestrales" entre les villes de Benasque et de Luchon tout en envisageant "ensemble des relations et synergies transfrontalières dans le contexte du XXIème siècle".
Cette journée de dimanche est organisée par "Luchon Passion" avec l’Association "Eurotunnel Luchon Benasque" et présidée par Louis Ferré, maire de Luchon.

Interview de Didier Macip, président de "Luchon Passion"

"Luchon Mag" a rencontré Didier Macip, président de l’association "Luchon Passion".

Pourquoi cette journée du 17 septembre ?

Les échanges entre Benasque et Luchon sont ancestraux, qu’ils soient culturels, humains ou commerciaux. Pour faire simple, Benasque et Luchon sont deux sœurs jumelles séparées par le Pic de Sauvegarde. Depuis quelques mois, dans le cadre de l’association "Tunnel Luchon Benasque", mais aussi plus récemment avec "Luchon Passion", nos contacts et nos échanges se sont intensifiés et cette idée de rendre hommage modestement à nos aînés avec l’échange à dos de mulets par le Port de Vénasque nous est apparu comme une évidence.

C’est à la fois un hommage à notre histoire commune et une animation visuelle permettant de rappeler à notre population l’évidence de nos liens. De nos jours, la continuité de tous ces liens historiques se traduit effectivement par cette évidence pour nous de la nécessité d’un tunnel entre nos deux vallées si proches.

Cette rencontre surfe sur l’histoire qui lie les deux villes de chaque côté des Pyrénées ?

Surfer est à mon avis superficiel. Non, nos liens sont vraiment profonds, culturels. Nombreuses sont les familles à Luchon qui ont des liens avec des familles de Benasque. Ce qui m’a réjoui, lors de ma dernière visite, c’est que dès que vous annoncez que vous venez de Luchon, on vous fait l’accolade, on vous embrasse et on vous parle en Français.

Les mairies de Benasque et de Luchon soutiennent-elles votre initiative ?

Oui, totalement. De nombreux élus français comme espagnols, dont bien sûr le maire de Benasque seront présents lors de cette journée ainsi que de nombreux représentants de l’association Benasquaise pour le tunnel. En outre, cette rencontre a lieu sous le patronage du maire de Luchon.

Quel sera le programme de la journée ?

Pour les plus courageux, dimanche matin, à 6h30 départ de l’Hospice de France d’un équipage de mules avec ses accompagnateurs pour la montée vers le Port de Venasque. Vers 10h, ce sera la rencontre au Port de Venasque avec des échanges de produits entre luchonnais at aragonais venus depuis l’Hospital de Benasque. A 10h30, le groupe descendra vers l’Hospice de France où se tiendra un petit marché de producteurs pendant la journée. Vers 13h30, un verre de l’amitié sera offert aux montagnards et visiteurs avant qu’un pique-nique partagé où chacun amène son casse-croûte ponctue cette journée originale.

Cette rencontre est-elle appelée à se renouveler ?

Oui ! Le but est que ce rassemblement et cette réflexion sur notre avenir soit pérenne avec pour 2018 un rassemblement similaire à l’Hospital de Benasque. J’invite vraiment tout le monde à se rendre sur place dimanche prochain pour participer à ce rassemblement amical, fraternel, festif et constructif.


DROITS DE REPRODUCTION ET DE DIFFUSION RÉSERVÉS. COPYRIGHT LUCHON MAG


Paul Tian
Paul Tian


1.Posté par Lauwers Marianne le 12/09/2017 17:41
Pour info : de nos jours, il existe de plus en plus de communes et de quartiers faisant partie de grandes capitales européennes qui recourent aux mules, chevaux et ânes (comme du temps de nos aïeuls) pour l'entretien des espaces verts, de divers transports écoliers et autres, etc... afin de freiner la pollution de la planète et son réchauffement ! Interrogez Nicolas Hulot : il vous le confirmera !
A noter aussi, que le crottin est un excellent engrais non polluant... mais ça, tout le monde le sait, ici, n'est-ce pas ?

2.Posté par Steph des montagnes le 13/09/2017 04:54
"Mule et mulet" me semble plus approprié à l'histoire du port de Venasque , n'est ce pas?
L'avantage du tunnel c'est que les marmottes du port ne seront plus déranger par le PET des mules et mulets gros producteurs de méthane à l'instar de tous les ruminants!

3.Posté par Lauwers Marianne le 13/09/2017 07:46
@Steph des montagnes :depuis quand les équidés (famille des chevaux) ruminent-ils ? Comme ruminants, je ne connais que les vaches & Cie... et, à ce que je constate, certains humains : mais alors, ces humains ruminent avec (?) leur cerveau...: pas avec leur estomac à plusieurs compartiments ce qui est la caractéristique des ruminants exclusivement...

Comme dirait le M. pseudo "pauvre Luchon" : "On n'est pas sorti de l'auberge !"

4.Posté par Pelle & Pioche le 13/09/2017 10:22
Certains Luchonnais (ou qui se disent comme, mais ne le seront JAMAIS) voient ce tunnel comme un trou de plus, dans la couche d'ozone...
Ce courant d'air chaud venu de chez nos voisins ibériques, serait des plus maléfique!
On a pourtant un exemple dans une vallée voisine. Demandez en Vallée d'Aure si le tunnel de Bielsa a eu un impact économique négatif.
Et les marmottes, vous pouvez les admirer sans descendre de votre véhicule. Elles vous sifflent pour vous dire bonjour, et vous demander un petit selfie souvenir.

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Faits-divers | Sport | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique