luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Législatives en Comminges : le "fief de Carole Delga" menacé ?

Selon le magazine "L'OBS", au vu des résultats de l'élection présidentielle, la 8ème circonscription du Comminges/Savès, "fief de Carole Delga", est menacé aux législatives de juin prochain.



Mercredi 10 Mai 2017
Paul Tian


© Domy Photographe à Luchon
© Domy Photographe à Luchon
Dans son dernier numéro, l'hebdomadaire "L'Obs" publie une carte de France des "fiefs menacés" aux prochaines législatives, en tenant compte des résultats des deux tours de la dernière présidentielle.

Parmi ces "fiefs menacés", celui de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et députée de la 8ème circonscription de Haute-Garonne, celle du Comminges/Savès et qui ne se représente pas.

C'est son suppléant Joël Aviragnet qui a été choisi par les socialistes du Comminges et du Savès en décembre dernier lors d'une primaire locale (lire ici).

Au 1er tour de la présidentielle, les électeurs ont placé en tête de cette 8ème circonscription Marine Le Pen, la candidate du Front national avec 23,56% des suffrages exprimés, devant Jean-Luc Mélenchon de la France Insoumise (21,47%) Emmanuel Macron du mouvement En Marche (21,31%) et François Fillon, candidat de la droite et du centre (14,58%).

Benoît Hamon, candidat socialiste, soutenu par Carole Delga et la quasi-totalité des élus PS du Comminges/Savès n'est arrivé qu'en cinquième position avec un score à un chiffre : un peu plus de 7%.

C'est dans un tel contexte électoral, que le "fief" de Carole Delga pourrait, en juin prochain, basculer soit dans la nouvelle majorité présidentielle de "La République En Marche", soit vers la France Insoumise ou le Front national.

La probabilité que les candidats investis dans la 8ème circonscription par la France Insoumise (Philippe Gimenez et Sophie Lechat) arrivent au soir du 1er tour des législatives, le 11 juin prochain, en tête et en deuxième position est particulièrement compromise (malgré le très bon score de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle), depuis l'échec des discussions entre la France Insoumise et le Parti Communiste Français (PCF).

Un échec acté mardi par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon et rejetant la faute sur Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

Dans la 8ème circonscription du Comminges/Savès, les candidats de la France Insoumise vont donc se retrouver face à Corine Marquerie et Philippe Segura, candidats investis par le PCF...





 

(Photo : capture écran "L'Obs")
(Photo : capture écran "L'Obs")

Paul Tian
Paul Tian


1.Posté par insoumis LUchon le 10/05/2017 17:01
la position du pcf est ambigüe depuis fin 2016.
Un pas en avant , un pas en arriére
Hésitation du pcf pour partir dans une primaire à Gauche
Critiquant déjà la position de france Insoumise de vouloir partir seul
(Je rappelle france insoumise s'inscrit dans les luttes contre la loi travail, du mouvement social , syndicat , associatif et politique.)

Ensuite le pcf refuse la primaire à gauche
Soutien des bouts des lèvres France insoumise

Durant la campagne présidentielle , appel à un rassemblement à Gauche , derriére qui ? sur quelles lignes politiques ? retardant volontairement la diffusion massive du programme de l'avenir en commun.

Nouvelle hésitation à soutenir France Insoumise, tractation d'appareil

Dans la dernière semaine, vu l'ampleur de la dynamique de france insoumise, le PCF montre un peu plus son visage.

Pendant ce temps, au moins dans le Comminges derrière l'argument du rassemblement de la Gauche, les militants pcf 31 ( au moins ) collaient pour les législatives , voir pire coller sur les affiches de l'avenir en commun.

Qui pourra comprendre leur stratégie de diviser pour mieux rassembler ?

Au vu du résultat du premier tour ( 20 % de F.I ) , le pcf demande encore plus de place pour leurs candidats aux législatives.
Rappelons que des maires PCF refusent de donner leurs signatures au candidat de France Insoumise.

France insoumise n'est un parti, ne dicte des ordres pour voter au second tour. Faire barrage au F.N , c'est le combattre dés aujourd'hui !

Les électeurs ayant soutenu par leur vote le mouvement de F.I veulent de la lisibilité, de la clarté dans les choix et surtout l'arrêt de toutes ces combinaisons politiciennes, un coup là , l'autre coup ici et puis on échange ceci contre cela...blabla......

OUi , les candidats légitimes de F.I sont philippe Gimenez et Sophie Lechat, engagés clairement derrière France Insoumise.

ILs représentent un changement radical de : comment faire de la politique et comment s'approprier la politique afin de la rendre aux citoyen(ne)s.

Ne lâchons rien, envoyons le maximum de député(e)s de France Insoumise à l'assemblée pour faire barrage aux politiques de Macron et de ces complices !

2.Posté par Larboust d''''''''''''''''en Haut le 10/05/2017 17:18
Il est clair que l'on va tout faire pour faire gagner les candidats de Mélenchon!
Et que les Commingeois ne vont nous refaire une Macronnerie!
Dans le Haut Comminges, bilan zéro depuis la Présidence Delga.

3.Posté par CANCEL le 10/05/2017 21:02
Bonjour,
Je crains fort que le schéma des Départementales ne se reproduise.
Le PCF tout seul et les Insoumis tout seuls et un résultat très décevant pour les gens de gauche.
Seule l'unité fera que la circonscription du Comminges-Saves ait un député de Gauche !
Mais l'unité ne se fait pas de jour au lendemain ! Il faut du temps et de la patience et beaucoup de réunions !
L'attitude assez ambigu du PCF local lors des Présidentielles me font craindre le pire, soit deux candidatures de Gauche et un résultat avec la droite contre la droite !
Cordialement, Cancel.

Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce