luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Législatives : premiers meetings pour Michel Montsarrat, candidat "En Marche"



Mercredi 31 Mai 2017
Pierre Massat


Michel Montsarrat à Cierp-Gaud, lundi soir
Michel Montsarrat à Cierp-Gaud, lundi soir
Lundi, en fin d'après-midi, à Aspet, Michel Montsarrat est véritablement rentré dans l’arène politique en réalisant son baptême de feu devant une trentaine de curieux : faire un meeting, convaincre un auditoire, capter son attention.

Introduit par Nicolas Longeaux, médecin urgentiste à l’hôpital de Saint-Gaudens et militant "En Marche", il s’est présenté devant ses futurs électeurs, accompagné de sa suppléante Sabine Godet, professeur de technologie au collège de Rieumes.
                 
Il est revenu sur les motivations de son engagement dans La République en Marche, en valorisant son expérience de professionnel de la société civile mise à profit pour le renouvellement politique et le rassemblement des citoyens locaux modérés et de bonne volonté, ceci dans un contexte de moralisation de la vie politique.

Il s’est ensuite orienté vers un diagnostic sans concession du territoire, soulignant notamment les faiblesses structurelles d’un espace rural comme le Comminges-Savès que les sortants n’ont réussi à endiguer.
 
C’est ainsi qu’il développa ses propositions, inspirées du programme d’En Marche, pour solutionner les problématiques à moyen terme et libérer les énergies du territoire: créer des maisons de services publics, développer les maisons de santé pluridisciplinaires (sujet que développa Nicolas Longeaux en fin de réunion), couvrir intégralement le territoire de haut débit, sauvegarder le commerce de proximité en supprimant le RSI et réduisant les charges, supprimer la taxe d’habitation pour 80% des Français tout en rassurant les maires sur la soutenabilité de cette proposition, et enfin soutenir les agriculteurs par le biais d’investissements de modernisation, leur ouvrant également le droit au chômage.
 
Présent dans l’auditoire, Jean-Bernard Portet, président de la fédération 31 de la chasse, a tenu à éteindre la polémique allumée par les adversaires de Michel Montsarrat concernant la présence de Nicolas Hulot au Gouvernement, homme réputé anti-chasse. Cette pratique culturelle, ancestrale, ancrée dans le terroir et nécessaire à la régulation de la biodiversité ne saurait être remise en cause par Emmanuel Macron, d’autant que le "ministre de la Chasse" n’est autre que Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture, un homme de terroir et défenseur des valeurs et des traditions.
 
Michel Montsarrat, dans une configuration au plus près de ses auditeurs, s’est positionné en rupture avec les pratiques politiques habituelles, en cassant les codes de la prise de parole, avec un discours accessible, de proximité, en variant le propos via des anecdotes tout en montrant qu’il connaissait le territoire.
 
Dans la foulée, peu avant 21h, il a poursuivi le rodage de sa prise de parole devant les habitants de Cierp-Gaud et des environs. N'oublions pas à ce titre que Michel Monsarrat vient de la société civile et n'a pas toute la maîtrise du verbe d'un professionnel de la politique, cumulant plusieurs mandats.
 
Affaire à suivre, il reste 10 jours de campagne avant le 1er tour, ce sera un "blitzkrieg" selon un de ses proches.…..

Interview de Michel Montsarrat sur "Luchon Mag"

Lundi, 1er meeting de Michel Montsarrat à Aspet
Lundi, 1er meeting de Michel Montsarrat à Aspet

Pierre Massat
Pierre Massat


1.Posté par insoumis luchon le 31/05/2017 18:43
Moraliser la vie politique , c'est une bonne chose : opter pour la Viéme République

Moraliser la vie économique , c'est aussi urgent.

Empêcher les parachutes dorés, stopper la distribution de dividendes indigestes à des grands patrons, limiter les salaires autant dans le privé que dans la fonction publique.

Il faut un(e) député(e) pour instaurer une vraie distribution des richesses.

la vie politique et les affaires économiques doivent redevenir descentes pour les communs des mortels.

Dans le programme de MAcron, le mot "dividende" n'est point énoncé !

En 2017 , les sociétés du cac 40 vont redistribuer 45 milliards de dividendes dont 28 milliards allant augmenter leur coupon.
(http://www.lerevenu.com/le-revenu-tv/lhebdo-du-revenu/cac-40-tout-sur-les-dividendes-verses-en-2017)
Parallèlement , la france compte entre 5,5 à 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.
(http://www.inegalites.fr/spip.php?article270)
Le programme de MAcron va vous demander de vous serrer la ceinture alors que l'indécence est devenue une banalité et une règle pour l'oligarchie

A l'assemblée nationale, il faut élire un(e) député(e) qui proposera des lois favorisant la redistribution des richesses, la justice fiscale
Votez pour le candidat de la France Insoumise , Philippe Gimenez et Sophie Lechat;

Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce