luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Toulouse : pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron va "passer le code du travail à la déchiqueteuse"

Ce lundi de Pentecôte, Jean-Luc Mélenchon a remonté le Canal du Midi avec les candidats aux législatives de la Haute-Garonne. Alors que le quotidien "Le Parisien" a publié dans son édition du jour un document présenté comme l'avant-projet de loi sur la réforme du Code du Travail, le leader de la France Insoumise a sommé le gouvernement de publier les véritables textes sur cette réforme avant le 1er tour des législatives.



Lundi 5 Juin 2017


Jean-Luc Mélenchon sur la péniche insoumise ce lundi à Toulouse sur le Canal du Midi. Près de lui, on reconnaît Philippe Gimenez, candidat de la France Insoumise en Comminges/Savès (Photo EM)
Jean-Luc Mélenchon sur la péniche insoumise ce lundi à Toulouse sur le Canal du Midi. Près de lui, on reconnaît Philippe Gimenez, candidat de la France Insoumise en Comminges/Savès (Photo EM)
En visite à Toulouse ce lundi, pour soutenir les candidats de la France Insoumise aux législatives en Haute-Garonne, Jean-Luc Mélenchon a sommé le gouvernement de "publier les véritables textes" sur la réforme du Code du travail avant le second tour des législatives, par "loyauté" envers les électeurs.

Cette "sommation" fait suite à la publication, ce lundi, par "Le Parisien" d'un document présenté par le quotidien comme "l'avant-projet de loi" sur la réforme du Code du Travail (cliquez ici).

Voici le communiqué publié par Jean-Luc Mélenchon :

"Macron veut passer le code du travail à la déchiqueteuse"

"Le président Macron va-t-il exaucer tous les vœux du MEDEF ? L’avant projet de loi d’habilitation à réformer le code du travail publié par Le Parisien ce matin est une déclaration de guerre sociale. Le gouvernement voulait le dissimuler jusqu’aux élections législatives comme il l’a caché aux organisations syndicales.

"Macron ne prévoit rien de moins que la fin à peine déguisée des 35h et du CDI avec des périodes d’essai rallongées et des licenciements facilités. Il veut soumettre chaque salarié au chantage patronal et chaque entreprise au dumping de ses concurrentes. C’est un coup d’Etat social sans précédent qui se prépare.

"Face à ces ordonnances, mieux vaut prévenir que guérir. Chaque voix pour les candidats de la France insoumise dimanche sera une voix contre ce projet. Les Français sont maintenant prévenus : s’ils font les moutons autour du berger Macron, ils seront tondus."

Vidéo : France 3 Occitanie


Sophie Lechat, suppléante du candidat de la France Insoumise Philippe Gimenez en Comminges/Savès, ce lundi, lors de la "balade insoumise" en péniche sur le Canal du Midi avec Jean-Luc Mélenchon (Photo EM)
Sophie Lechat, suppléante du candidat de la France Insoumise Philippe Gimenez en Comminges/Savès, ce lundi, lors de la "balade insoumise" en péniche sur le Canal du Midi avec Jean-Luc Mélenchon (Photo EM)


Nouveau commentaire :

Politique | Clin d'oeil | Solidarité | Arrêt sur image | Murmures sur les allées | Gastronomie | Education nationale | Commerce | Annonce | Ephéméride | Animaux | L'Evènement | Coup de pouce