luchonmag
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Un train spécial "Fête des Fleurs de Luchon" en 2020 ?

Nous publions ci-après, dans son intégralité, le communiqué adressé à la rédaction de "Luchon Mag" par la Coordination pour la Défense du Rail et de l'Inter-modalité en Comminges/Barousse (CDRIC).



Lundi 28 Août 2017
CDRIC


(Photo archives © Luchon Mag / Paul Tian)
(Photo archives © Luchon Mag / Paul Tian)
La coordination CDRIC a diffusé, pendant la Fête des Fleurs de Luchon, les dernières infos sur la rénovation de notre ligne SNCF.
 
Près de 500 tracts ont été diffusés et nous avons reçu un soutien chaleureux et intéressé quasi unanime.
 
Notre objectif est simple : obtenir du gouvernement et de la SNCF les crédits nécessaires à la pose d'une caténaire moderne ainsi que le rétablissement du train de nuit Paris-Luchon.
 
C'est possible si chacun (élus, citoyens, cheminots) décide d'agir.
 
La Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse
(CDRIC) appelle à poursuivre et à amplifier la mobilisation.


 

 

Tract distribué dimanche par la coordination rail pendant la Fête des Fleurs

UN TRAIN SPÉCIAL "FÊTE DES FLEURS DE LUCHON" EN 2020?
 
 
DERNIÈRES INFOS
SUR LA RÉNOVATION DE LA LIGNE SNCF
ET SUR LE TRAIN PARIS-MONTREJEAU-LUCHON
 
RAPPEL
 
EN OCTOBRE 2014, la SNCF a décidé de suspendre la circulation des trains entre Montréjeau et Luchon.
Depuis, la mobilisation pour la réouverture de la ligne n'a pas cessé.
 
Fin 2016, la mobilisation de tous a abouti à une première victoire :
Le Conseil Régional a décidé que la « sauvegarde des lignes ferroviaires », dont Montréjeau-Luchon, était une priorité et a voté pour notre ligne les premiers crédits nécessaires (26 M€ d'autorisations de programme pour l'ensemble de la rénovation et 360000€ pour lancer immédiatement l'étude préliminaire).
Nous nous sommes réjouis de la décision du Conseil Régional de financer les travaux et de sa forte implication financière.
Mais nous constatons que la faible contribution de l'Etat et de la SNCF ne permet pas de financer le remplacement de la caténaire.
Résultat : alors que tous (Etat, Région, SNCF) sont en parole engagés dans la transition écologique, notre ligne électrifiée depuis 1923 serait condamnée à recevoir des trains circulant au diésel!
Ce serait une régression environnementale sans doute unique en France.
Ce n'est pas admissible! C'est à l'Etat, au nouveau président, au nouveau ministre de l'écologie, aux parlementaires d'agir.
 
DEPUIS MAI 2017, NOUS LES AVONS ALERTES
" financez le remplacement de la caténaire pour éviter le recours au diesel
 / rétablissez le train de nuit Paris-Luchon"
 
AUJOURD’HUI,
 
 nous attendons :
  • la réponse du président de la république saisi le 1er Juin
  • la réponse sur le fond du ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot, saisi le 17 Juin, ainsi que Mme Borne, ministre chargé des Transports
  • la réponse de Joël Aviragnet, député de notre circonscription, saisi fin juillet et qui s'était engagé pendant la campagne électorale à agir pour que notre ligne soit électrifiée et pour que le Paris-Luchon soit rétabli (voir son intervention du 1er Juin sur le site internet de CDRIC)
 
 
AOÛT 2017, OU EN SOMMES-NOUS?
> de fin août à fin décembre, une entreprise va réaliser, pour le compte de la SNCF, la dépose de la caténaire et des poteaux.
> en septembre, la SNCF doit avoir terminé son étude préliminaire sur la rénovation de la ligne.
 
Concernant cette étude, nous vérifierons
> qu'elle comporte comme prévu un double chiffrage des travaux avec la caténaire (seule solution non polluante et permettant le train direct Paris Comminges sans changement).et sans la caténaire
> qu' elle prévoit les travaux nécessaires au croisement de trains à Marignac et au stationnement de trains (hors voie de circulation) dans les gares de Marignac et de Luchon.  
> qu' elle porte aussi sur les travaux nécessaires au rétablissement du transport de marchandises (quais et voies d'embarquement de marchandises à Marignac, à Loures et à Luchon / réalisation des installations terminales embranchées (ITE) indispensables notamment pour les Eaux de Luchon.
 
Nous demandons aussi que l'étude se penche sur les possibilités offertes par la filière hydrogène pour le 
ferroviaire en sappuyant sur la réalité du train Coradia iLint, premier train régional alimenté par une pile à combustible (électricité produite en combinant l’hydrogène et loxygène de l’air avec émission de vapeur d’eau), train conçà l’usine Alstom de Tarbes et en cours d’homologation en Allemagne. Ce train d’avenir répond aux exigences de la transition énergétique et écologique.
 
Un comité de pilotage des travaux doit se réunir en septembre pour examiner les propositions de cette étude. Nous demandons à y participer.
 
 
LA SUITE DES OPÉRATIONS :
> Fin 2017 et Début 2018 : la SNCF lancera l' étude d'avant-projet.
> En 2018, la SNCF lancera l'étude projet préalable au lancement des appels d'offre auprès des entreprises.
> Début 2019, les travaux de rénovation de la voie seront engagés ainsi que comme nous l'attendons les travaux de pose d'une nouvelle caténaire.
> Fin 2019 Fin des travaux et retour des trains.
 
ET MAINTENANT ?
 
A NOUS DE CONVAINCRE L’ETAT ET LA SNCF
QU'ILS DOIVENT FINANCER LE REMPLACEMENT DE LA CATENAIRE
ET RÉTABLIR LE TRAIN DE NUIT PARIS-LUCHON
 
IL EST ENCORE TEMPS
VOUS POUVEZ AGIR AVEC NOUS : COMMENT ?
 
Interpellez l'Etat, la SNCF et les parlementaires pour que soit financée l' option « électrique » respectueuse de l'environnement et pour que soit rétabli le train de nuit
> Rapprochez vous de vos élus locaux et régionaux pour qu'ils fassent de même (voeux, délibérations, délégations etc.)
Alertez les médias et les réseaux sociaux
 
Rejoignez notre association CDRIC (Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse) : par courrier au siège de la coordination 5 rue Mermoz 31110 Luchon (prévoir chèque de 10€ à l'ordre de CDRIC)
 
CDRIC (Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse)
Association loi 1901 (déclaration publiée au JO du 22 octobre 2016)
Adresse postale : 5 rue Mermoz 31110 Luchon
Site internet : http://cdric.info/

CDRIC

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Octobre 2017 - 11:49 [Tribune Libre] "LGV, non merci !"

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:04 Dessin du jour : harcèlement...

CDRIC

Nouveau commentaire :

Agenda | Actu | Opinion : la vôtre, la nôtre | Sport | Faits-divers | Culture | Tribune libre | Murmures | PUBLICITÉ / CONTACT | ULULE | Luchon Passion | Pub | RDV politique